Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Le projet du nouvel échangeur d’Ollioules - Sanary...
Le 4. février 2017 à 19h45

Sanary, Ollioules Aménagement Le projet du nouvel échangeur d’Ollioules - Sanary présenté aux riverains

L’échangeur d’Ollioules/Sanary provoque de nombreuses inquiétudes aux riverains. Pour remédier à cela la municipalité a organisé une rencontre avec les maîtres d’œuvre et la population.

Cette rencontre a eu lieu à la salle Polyvalente de la Guicharde samedi matin en présence d’une soixante de riverains, du maire de Sanary, Ferdinand Bernhard, et des membres de la société Vinci autoroute et Escota, Mr Aptel conducteur d’opération en charge de la construction de l’échangeur, Mr Meneroud directeur adjoint des opérations, Mr Lethuin chef de district de Provence et de Mme Lethuin-Farge chargée de communication. Une première réunion avait déjà été programmée le 7 décembre dernier à toute la population.

Nuisances sonores et sécurité


Mr Aptel a présenté le projet de construction à l’aide d’une projection d’un petit film d’animation rendant plus réaliste ce nouvel échangeur. Les riverains ont pu se situer grâce à cela rassurant les uns angoissants les autres, surtout au niveau sonore et sécurité. Il a rassuré le public car une mise en place sera faite de protections acoustiques concrétisées par un allongement d’un mur existant sur près de 440m et par l’implantation de nouveaux écrans absorbants, création également de deux ronds-points et vitesse limitée à la sortie. Quelques personnes font la remarque que l’existant ne fonctionne que moyennement et qu’on leur a suggéré des s’équiper de doubles vitrages ! Mais disent-ils “ on vit dehors l’été !. Un habitant dont la maison se situe à 10 mètres de la déviation n’a pas trop envie de voir un semi-remorque arriver dans son jardin en cas d’accident. Cette construction améliorera aussi la protection du territoire et des habitants en cas d’éventuelles inondations avec la création d’un bassin de compensation des crues de 10300 m3.

Contraintes et désagréments


Les travaux s’effectueront en quatre étapes:
- La première 2° trimestre 2017 : Travaux préparatoires sur A50 et aux abord de la gare à Ollioules.
- 3° trimestre 2017 : Construction de deux ronds-points, mise aux normes des dispositifs de sécurité du pont de l’A50 et déplacement des réseaux (électricité, gaz eau …)
- 2018/mi 2019 : Terrassement, aménagement des bretelles d’accès des gares de péages (et oui il y aura un péage) mise en place des équipements de sécurité, réalisation des chaussées
- Et dernier point courant 2019 : Mise en service de ce nouvel échangeur.

Bien entendu tous ces travaux vont apporter des désagréments notamment pour la circulation. Des déviations vont être mises en place, un arrêté municipal sera pris pour l’interdiction des poids lourds durant cette période. Les travaux s’effectueront le plus possible durant la nuit pour moins entraver la circulation surtout aux heures de pointes. Malheureusement cela occasionnera aussi du bruit.

Péage et recette


Une question fut posée au sujet du péage. Le maire de Sanary expliqua que c’était soit les usagers de cette autoroute qui payaient soit les contribuables. Si le péage n’existait pas les impôts augmenteraient de 1%.

Le prix du péage est instauré par le ministre des finances mais ne devrait pas dépasser les 1 euro. La circulation est estimée à 13 000 véhicules par jour. Une personne fait remarquer qu’elle était prête à payer le prix lorsqu’elle rentrait de son travail sur Toulon rien que pour gagner du temps et du confort (moins d’énervement). D’autres disent que les personnes continueront d’emprunter la D11.
Mr Aptel se tient à la disposition des habitants pour toutes questions personnelles et pourra les recevoir dans ses locaux. Ferdinand Bernhard mis fin à cette réunion en remerciant toutes les personnes présentes et notamment les membres du groupe Escota pour leur déplacement et leurs explications afin de rassurer les riverains.

Monique Amann, le 04 février 2017

Autres photos: