Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Le Brusc > Chantal Saëz explore la faille
Le 10. février 2019 à 07h38

Le Brusc Vernissage Chantal Saëz explore la faille

L'adjointe à la culture Dominique Ducasse a inauguré samedi 9 février l'exposition « Barcos » de Chantal Saëz à la Maison du Patrimoine.

Chantal Saëz devant une de ses installations conçues pour le site d'expositions.

Chantal Saëz devant une de ses installations conçues pour le site d'expositions.

En face des pointus du Brusc, les « Barcos » de Chantal Saëz sont amarrés à la Maison du Patrimoine jusqu'au 24 mars. Si ses origines espagnoles ont inspiré le titre de son exposition et la musique du vernissage, Chantal Saëz est Lyonnaise et vit au Brusc depuis 36 ans. L'exposition est née de la photo prise en Bourgogne en 2016 de péniches à l'état d'épaves, dit-elle. A partir de là, l'artiste s'est intéressée à un cargo, puis à un autre. « Je prends en photo des choses qui me marquent visuellement, comme les poubelles, les rejets de la mer. » Chantal Saëz se défend toutefois d'être dans une démarche écologique. « Le sujet me touche, mais je ne fais que voir le monde dans lequel on est : la terre est inondée. » Des cordes sortent des toiles, les grands et petits formats à l'huile jonchent parfois le sol couvert de sable, tout comme les déchets et les gilets de sauvetage. La peintre et sculptrice Carmèle Rossini est en admiration devant le travail extraordinaire sur les couleurs, les formes et la composition de Chantal Saëz : « Elle a une vision particulière et personnelle, en rien académique. C'est superbe ! »

Exposition dédiée à Claude-Henri Pollet


Chantal Saëz a exposé à la Batterie du Cap Nègre en compagnie de Roger Laffont en octobre 2013 et à la Maison du Cygne lors de l'édition 2014 des Rendez-vous aux jardins. Sa première exposition en solo est dédiée au peintre Claude-Henri Pollet qui l'a longtemps accompagnée. « Je pense à lui tout le temps. Il m'a laissé en héritage ses supports Isorel, son chevalet, ses huiles… C'est fabuleux, quoiqu'un peu lourd. Un héritage doit être préservé, mais il faut également pouvoir s'en détacher. »

A l'occasion de l'Art-thé du samedi 2 mars à 15 heures, l'artiste parlera de son travail et de sa démarche artistique .

, le 10 février 2019

Autres photos:

"Barcos" Failles et gilets de sauvetage
"Barcos"