Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Le Brusc > La star en tournée
Le 23. août 2017 à 10h58

Le Brusc Foi La star en tournée

Pour la première fois, les reliques de la Sainte patronne du diocèse de Fréjus Toulon conservées dans la grotte de la Sainte Baume pèlerinent par la mer entre Toulon et Marseille avec les frères dominicains. Après Sanary, Les Voiles de Marie Madeleine ont fait une halte au Brusc mardi 22 août.

Les reliques de Marie Madeleine sont arrivés au port du Brusc sur un pointu de Lou Capian.

Les reliques de Marie Madeleine sont arrivés au port du Brusc sur un pointu de Lou Capian.

Marie Madeleine a été persécutée et a trouvé refuge dans la grotte de Saint Maximin, où elle a vécu pendant 30 ans. C'est en bateau que la sainte est arrivée en Provence et c'est donc en voilier qu'elle est convoyée depuis lundi de port en port de Toulon à Marseille avec les frères dominicains de la Sainte Baume et de Marseille.

Une ferveur surprenante


C'est peut-être parce que le père dominicain de la Sainte Baume Marie Olivier Guillou est Breton qu'il a souhaité emmener Marie Madeleine en mer. Sa première étape était à Sanary le 20 août. « L'engouement des gens y a été incroyable. Ils sont très attachés à la sainte. Elle est la star d'aujourd'hui. L'église n'a pas désempli. On a été obligés de demander aux gens de partir », a raconté le père Marie Olivier Guillou. L'organisation de ce pèlerinage lui a demandé beaucoup de travail. Il a dû contacter préfecture, préfecture maritime, mairies, paroisses... Ce qui n'empêche pas qu'il aimerait bien recommencer l'année prochaine.

« Il s'agit de faire connaître la Sainte au plus grand nombre possible », explique Bénédicte, membre du staff des Voiles de Marie Madeleine. Le projet comprend diverses sections : évangélisation, chorale et logistique. « La chorale est assurée par les frères car ils chantent bien », explique Bénédicte. Elle loue la simplicité de la sainte, prostituée ayant décidé de se convertir. « Son message de miséricorde est qu'il ne faut attendre d'être parfait.»

Marie Madeleine part en vacances


Le reliquaire embarqué à bord des quatre voiliers des Voiles de Marie Madeleine est un « reliquaire de voyage ». Composé d'un morceau de tibia de Marie-Madeleine, il a voyagé aux Etats-Unis en 2010 où il a eu un succès incroyable, raconte le père Marie Olivier Guillou. Une mèche de cheveux reste elle dans la grotte. Le père dominicain révèle que les tests ADN auraient confirmé que ces cheveux appartenaient bien à une femme juive. « On y a retrouvé un pollen de Palestine et un onguent typique de l'Antiquité qui expliquerait la couleur rousse de la sainte. »

Mardi soir, les reliques de Marie Madeleine avaient été convoyées au Brusc par voilier, mais elles ont fait leur entrée solennelle dans le port sur un pointu de Lou Capian. Elles y ont été accueillies par les chants de la foule. Les frères dominicains, dont certains venaient d'aussi loin que la Californie, le staff des Voiles de Marie Madeleine, les motards de Kudaciés, des membres des associations locales en costume provençal, les fidèles et quelques touristes les ont emmenées en procession à l’Église Saint Pierre du Brusc pour une grande messe solennelle. Un apéritif dînatoire a ensuite été servi sur le parvis et la soirée s'est terminée par une veillée de prière, adoration et confession. Le pèlerinage de la sainte se poursuit à St-Cyr mercerdi, puis La Ciotat, Cassis et pour finir Marseille.

, le 23 août 2017

Autres photos:

Le père dominicain de la Sainte Baume Marie Olivier Guillou organisateur de la tournée de la sainte. La conseillère communautaire Fabiola Casagrande et l'adjointe au Brusc Delphine Quin avec le capitaine du port. L'arrivée des reliques de la sainte dans le port du Brusc. L'accueil des reliques de Marie Madeleine sur le port du Brusc.
Le père dominicain de la Sainte Baume Marie Olivier Guillou organisateur de la tournée de la sainte.