Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Le Brusc > La liberté de l'abstraction
Le 31. mars 2018 à 10h33

Le Brusc Exposition La liberté de l'abstraction

Vernissage ce vendredi 30 mars à 18h30 d'Abstraction et suggestion(s) avec les artistes Anne Verger, Marie Moris, Maria Garcia-Molio et Patrick Pognant-Gros en présence des élus Joseph Mulé et Delphine Quin à la Maison du Patrimoine du Brusc.

Corps à corps avec la toile


La Maison du Patrimoine propose jusqu'au 13 mai une exposition entre abstraction et suggestion(s) sur les couleurs et le mouvement qu'inspirent notre région à des artistes y travaillant, quatre plasticiens ayant tous évolué de la figuration vers l'abstraction. Comme le dit l'une d'eux, l'enseignante d'italien Anne Verger ayant travaillé sur De Chirico, l'absence de figuration est une liberté indispensable autant pour les artistes que pour les spectateurs. Née à Toulon mais habitant Aix, Anne Verger travaille sans pinceau ni brosse, avec ses mains nues et ses ongles afin de tenter de faire vivre la matière. « En quête d'une certaine 'authenticité', je limite le plus possible l'usage 'des outils' extérieurs. Cette technique me permet d'une certaine manière, de faire corps avec la production picturale. »

La recherche d'un certain équilibre entre les formes et les couleurs


L'Ollioulais Patrick Pognant-Gros a exposé à l'Espace Greling du Brusc en mai 2017. Il occupe cette fois-ci le bas de la Maison du Patrimoine avec des grands formats aux couleurs sobres, dont trois récents. L'artiste décrit humblement son processus artistique : « J'ai une vague idée de départ, trace un trait, une tâche, fait une erreur, la corrige, parfois au cours de deux semaines, un mois... Je cherche un certain équilibre entre les formes et les couleurs, comme tous les peintres. »

Des couleurs chaudes


Résidente au Beausset, Marie Moris avait exposé à l'Espace Greling en 2014. Adepte de la peinture acrylique, elle recherche dans sa peinture la lumière et le mouvement. Les 18 toiles exposées dans la petite salle du bas et la montée de l'escalier éblouissent par leurs couleurs vives et chaudes. « Il m'arrive parfois de choisir également des couleurs froides », confie-t--elle. Une fois à la retraite, Marie Moris fait les Beaux-Arts et passe du figuratif à l'abstraction, peignant à même le sol. L'abstraction permettant au spectateur d'interpréter, certains voient dans son Volcan un dromadaire, d'autres une femme dansant du flamenco...

La quatrième plasticienne, Maria Garcia-Molio, est née et a grandi en Espagne, mais a depuis adopté le Midi en s'installant à Toulon. Elle propose à l'étage un mariage entre deux séries sur les minéraux et une autre sur les opéras de Wagner. Les artistes rencontreront le public au cours d'un Art-thé samedi 14 avril à 15h. Après cette exposition, la Maison du Patrimoine restera fermée pendant un mois pour quelques travaux de rafraîchissement avant les expositions de l'été.

, le 31 mars 2018

Autres photos:

L'Ollioulais Patrick Pognant-Gros Les couleurs chaudes de Marie Moris Maria Garcia-Molio Maria Garcia-Molio
L'Ollioulais Patrick Pognant-Gros