Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Le Brusc > Espace féerique pour le concert de violes de gambe
Le 17. août 2017 à 20h56

Le Brusc Animations Espace féerique pour le concert de violes de gambe

L’association Matriochka a organisé un concert de violes de gambe à la superbe bastide Galitzine sur les hauteurs du Brusc.

Le groupe de violistes

Le groupe de violistes

Le groupe de musiciens « Lachrimae amantis » est composé de six violistes dont chacun a une viole spécifique. Michel Igisch et Alain Meyer possèdent une viole de dessus (c’est-à-dire petite), Hélène Galan une taille de viole (moyenne), Nathalie Jegou et Maxime Igisch une basse de viole (grande) et Jean Danièle Haro un violone (contrebasse). Elles émettent chacune un son différent.

La bastide Galitzine, une belle demeure


Pendant plus d’une heure, les musiciens ont joué des airs d’une époque lointaine, autour du 16° siècle avec des compositeurs tantôt anglais, italiens ou allemands, comme John Dowland ou Antonio Valente entre autres. Les mélomanes présents furent transportés dans ce siècle grâce à la compétence des artistes et aussi du lieu magnifique qu’est la demeure de Charlotte Biasetti, la bastide Galitzine. Celle-ci est l’ancienne résidence russe de la princesse Marina Pétrovna Romanoff et de son époux Alexandre Galitzine. Charlotte a merveilleusement narré deux beaux textes qui accompagnaient la musique.

Une quarantaine de personnes étaient présentes


Le groupe jouait pour la première fois en extérieur (la plupart du temps cela se passe dans les églises) et redoutait l’acoustique et la météo. En effet, les cordes principalement fabriquées en boyaux ne font pas bon ménage avec l’humidité. Une des violes, celle d’Alain Meyer luthier, est un original du 17° siècle. Heureusement aussi, il n’y avait pas le moindre vent, ennemi des partitions. Ce fut une soirée idyllique pour tous. En préambule, Charlotte a offert un petit en-cas de bienvenue. La présidente Annick Vidalot a vivement remercié les musiciens pour leur excellente prestation et aussi l’assemblée pour sa présence.

Monique Amann, le 17 août 2017

Plus d'infos:

Autres photos:

Alain Meyer et sa viole du 17° siècle Jean Danièle Haro et sa violone