Liens Ignorer la navigationOuest Var > Actualité > Le Brusc > Le Brusc : Début des assises des petites Iles de Méditerranée
Le 8. octobre 2009

Le Brusc Société Le Brusc : Début des assises des petites Iles de Méditerranée

Du 7 au 10 octobre, le Conservatoire du littoral, la municipalité et le CAR/ASP organisent des assises au travers de plusieurs ateliers avec différents acteurs internationaux travaillant sur la problématique de la gestion et la sauvegarde des petites îles de Méditerranée.

Paule Zucconi (Garde de l’Île du Grand Rouveau) et Sami Ben Haj (Responsable de la coordination technique des assises).

Paule Zucconi (Garde de l’Île du Grand Rouveau) et Sami Ben Haj (Responsable de la coordination technique des assises).

Depuis 2005, le Conservatoire du littoral
coordonne l’Initiative PIM


Il y a plus de 10.000 îles et îlots en Méditerranée, dont plus de 1000 dans le seul bassin occidental. Les spécialistes considèrent ces PIM (Petites Iles de Méditerranée) comme des « hot spot » de la biodiversité méditerranéenne, et mondiale. Depuis 2005, le Conservatoire du littoral coordonne l’Initiative PIM, « programme international pour la promotion et l’assistance à la gestion des petites îles de Méditerranée » et participe à la protection de ces micro territoires.

L’objectif de ces assises organisées à Six Fours les Plages est de réunir des spécialistes afin d’envisager les diverses possibilités de gestions écologique de ces îles. C'est aussi l'occasion de s'interroger sur les possibles méthodes d'amélioration des connaissances sur les espèces et les espaces insulaires, le but étant de mieux les protéger. L’échange des connaissances entre les différentes parties et pays impliqués permet de développer une dynamique, et de créer des liens solides. Les assises se déroulent au centre Martin Zédé jusqu’au 10 octobre.

180 inscrits venant de 14 pays différents


Il ne s’agit pas de colloques, mais bien d’ateliers qui visent à enclencher une dynamique pour la mise en œuvre de la gestion des îles. À l’issue de ces assises sera ainsi édité un récapitulatif de tous ces ateliers. Sami Ben Haj vient de Tunisie. Il s’est occupé de la coordination technique. Il nous révèle ainsi que « 180 personnes sont inscrites pour ces assises et 14 pays sont représentés ». Il se montre pleinement satisfait de cette première journée et envisage ces rencontres, comme une possibilité de s’inspirer du travail des autres par exemple en matière de gestion écologique, et de l’adapter dans son environnement.

La municipalité a pleinement participé
à l’organisation des assises


Paule Zucconi travaille à la mairie de Six-Fours au service animation tout en étant déléguée au Conservatoire du littoral sur la commune et garde de l’île du Grand Rouveau. Cette dernière explique que la municipalité a pris en charge toute la logistique (transport, logement, nourriture) et souhaite que les PIM se réunissent encore à Six-Fours dans les années à venir. Elle nous explique l’implication de la municipalité en matière d’environnement et de défense de la biodiversité. D’autre part le grand Rouveau fait partie des îles sentinelles choisies par la mission PIM et c'est la municipalité qui s’occupe de la gestion de l’île. Les PIM à Six-Fours n’ont ainsi rien d’incongru et s’inscrivent dans la politique souhaitée par la ville en matière d’environnement.

Un programme intense


Le public peut se rendre à la Maison du Patrimoine afin de parcourir la passionnante exposition organisée par le Conservatoire du littoral et intitulée « Fenêtres ouvertes sur les Petites îles de Méditerranée ». Pour mémoire, il est possible d’y voir le travail de Louis-Marie Préau, Franck Wattel, Laurence Malherbe et Jean-Paul Lassort (voir notre précédent article sur le sujet).

Mercredi et jeudi plusieurs ateliers thématiques ont été organisés autour de problématiques comme « les différentes interventions dans la gestion des milieux insulaires, exemples internationaux » par Michel Pascal (INRA) ou « Protocole d’éradication et de suivi de la Griffe de sorcière (Carpobrotus sp.) sur l’Ile du Petit Langoustier » par Annie Aboucaya (Parc National de Port-Cros) et Aurélie Passeti (Institut Méditerranéen d’Ecologie et de Paléoécologie).

En parallèle des visites sont organisées sur l’île des Embiez avec la visite de l’écloserie expérimentale ou sur l’île du Grand Rouveau où Paule Zucconi expliquera les enjeux et le mode de gestion de l’île. Samedi matin, certains participants seront à Port-Cros, pour appréhender la gestion d’un espace insulaire naturel soumis à une forte fréquentation. Le programme est chargé, et ces rencontres seront à n’en pas douter enrichissantes.

Agnes B, marraine des assises
Méditerranéennes des petites îles


Agnes B est styliste de mode mais elle est également très impliquée dans la protection de l’environnement. Il ne s’agit pas dans son cas de se mettre en avant avec un engagement très médiatique, tout le contraire. Paule Zucconi explique pourquoi avoir choisi Agnes B : « Elle est un mécène reconnu, et nous avions le souhait de l’associer à l’initiative PIM. Nous espérons qu’elle pourra nous soutenir dans des projets futurs ». Pour mémoire Agnes. B a soutenu le projet « Tara Expéditions » dont le but est de « comprendre ce qui se passe sur le plan climatique, prendre le pouls de la planète et l’expliquer simplement ». De septembre 2006 à janvier 2008, Tara a dérivé en Arctique, « au cœur d’une région essentielle au devenir du climat de la terre ».

Vendredi à 17h30, Agnes B remettra 3 prix :
• Prix de l’action la plus remarquable en faveur de l’accueil du public
• Prix de l’action la plus remarquable en faveur de la biodiversité
• Prix de l’action la plus remarquable en faveur d’une meilleure gestion

Traste, le 08 octobre 2009

Autres photos:

Les conférences ont lieu au centre Martin Zédé La Maison du Patrimoine accueille dîners et cocktails
Les conférences ont lieu au centre Martin Zédé