Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > La Seyne sur Mer > Le maire fait un point sur certains dossiers
Le 10. février 2017 à 18h43

La Seyne Politique Le maire fait un point sur certains dossiers

Dans le cadre d'une rencontre mensuelle, il évoque les cinémas, la future métropole, les camions du Revest, ou encore les élections présidentielles.

Le chantier pharaonique de Monaco et ses nuisances


Marc Vuillemot et Jean-Pierre Colin (UDI) sont demeurés en relation permanente avec l’entreprise Bouygues et leur avocat, afin de trouver un compromis pour réduire au minimum les nuisances pour les concitoyens (voir notre article) et que malgré tout l’activité demeure pour des raisons économiques et d’emploi (carrière du Revest et port de Brégaillon). Il en résulte que la phase initialement prévue (1,400 000 T) se fera ailleurs, et que les phases suivantes se dérouleront entre avril 2018 et septembre 2019 avec seulement 800 000T de granulats traités et donc une fréquence de camions moins élevée. Le protocole de ces phases reste encore néanmoins à être défini, notamment sur les demandes de contreparties en terme d'emploi.

Les ateliers mécaniques


Le long feuilleton des cinémas continue suite au recours déposé par l’association mandréene Environnement Méditerranée qui bloque le chantier qui aurait dû commencer à l’automne 2016 et qui risque de ne démarrer qu’à l’automne 2017.
Premier élément de grief : il ne faut pas densifier le long du littoral.
Réponse du maire : la loi littoral n'est pas censée s’appliquer en zone urbaine.
Deuxième élément : le stationnement serait sous-dimensionné.
Réponse : la commission départementale d’aménagement commercial qui a instruit le dossier a considéré que le nombre de places était suffisant.
Troisième élément : la dépollution du site insuffisante.
Réponse : les porteurs du projet l’ont fait valider par la DREAL* et s’engage même à apporter un process supplémentaire.
Ces éléments, l’enjeu de l’activité économique et l’incompréhension et la colère des seynois parviendront peut-être à faire évoluer le dossier et permettre enfin le début du chantier.

La métropole


Le maire est satisfait de l’avancement du projet au niveau législatif. Entre la métropole Aix-Marseille et celle de Nice, l’aire toulonnaise doit trouver sa place et défendre ses intérêts au niveau international. Il estime qu’il faut aller vers une gestion de l’ensemble des services publics au niveau intercommunal à l’instar du tourisme, de l’habitat et du traitement des ordures déjà effectués. A suivre comme futurs transferts les dossiers du traitement de l’eau ou de la gestion de la voirie et de la mobilité en général. Il veut, dans un souci de nécessité républicaine et d’équilibre, un lissage dans le temps des contributions de chaque ville de la métropole. Il est d’avis de débattre également du rôle du département et de ses compétences. Il souhaite enfin que ce passage à la métropole soit effectué avant les prochaines élections municipales, c’est à dire avant 2019, pour que les futurs conseillers communautaires puissent être élus de façon distinctes des conseils municipaux.

Les élections présidentielles


Marc Vuillemot, des élus locaux des sensibilités diverses de la gauche et d’autres élus en France souhaitent lancer un appel aux candidats Benoît Hamon, Jean-Luc Mélenchon, Yannick Jadot et Philippe Poutou à se rencontrer et se parler. Il estime qu’il y a une opportunité de rassemblement de projet et craint un nouvel éparpillement des voix. Il espère une candidature unique pour contrer la percée d’Emmanuel Macron et le front national et atteindre le deuxième tour pour ne pas se retrouver encore une fois confronté à un vote «utile». Au-delà de la présidentielle c’est en vue des législatives que la question se posera également.

En sa qualité cette fois de président de l’association des maires de ville et banlieue de France regroupant une centaine de communes de toutes couleurs politiques comportant des quartiers prioritaires, il annonce le lancement le 15 mars de 31 propositions aux candidats à la présidence de la république. Outre des propositions techniques, une proposition phare : faire disparaître le ministère de la ville pour traiter de façon plus transversale au niveau des ministères les sujets concernant les villes.

F.Hochart, le 10 février 2017

* Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement

Autres photos:

Marc Vuillemot
Marc Vuillemot
Les plus : aimés commentés lus