Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > La Seyne sur Mer > Le député en visite au centre Leclerc
Le 25. avril 2016 à 22h28

La Seyne Société Le député en visite au centre Leclerc

Cet après-midi le député Jean-Sébastien Vialatte s’est rendu au centre Leclerc de la Seyne. Cette visite rentre dans le programme « le député en entreprise ». Il permet à un membre du parlement de mieux connaître le monde entrepreneurial.

Au centre le patron du centre Leclerc François Ollivier avec à sa droite le député Jean-Sébastien Vialatte.

Au centre le patron du centre Leclerc François Ollivier avec à sa droite le député Jean-Sébastien Vialatte.

S’informer sur les entreprises et leurs besoins. Le député Jean-Sébastien Vialatte s’est déplacé cet après-midi au centre Leclerc de la Seyne. La visite, avec l’invitation du patron François Ollivier, s’effectue dans le cadre du programme « le député en entreprise ». L’opération permet la rencontre entre deux mondes : celui du député qui permet de créer l’environnement favorable à l’emploi, et celui du chef d’entreprise qui crée l’emploi. Le député est accompagné d’Hélène Rigal, députée suppléante, conseillère régionale et 1ère vice-présidente de la commission vie associative. Sont présents également Dominique Antonini adjointe au maire de Six-Fours déléguée au tourisme et à l’économie, ainsi que Frédéric Delahaye le directeur du magasin Leclerc.

L’histoire du centre Leclerc de la Seyne


« Leclerc est un leader de la grande distribution française. Le groupe possède 20 parts de marché et réalise en 2015 en chiffre d’affaires de 44,3 milliards d’euros », présente François Ollivier au député. Il précise ensuite l’histoire du magasin de la Seyne : « En 1973 il y a la création d’un supermarché Montlaur. En 1977 M Granet rachète le supermarché et crée la société E.Leclerc la Seydis avec un effectif de 40 personnes ». Après l’agrandissement du magasin en 1992, François Ollivier le rachète en 2000. L’effectif monte à 150 personnes et le chiffre d’affaires réalisé est de 28 millions d’euros. En 2011 le magasin est rénové et agrandi, puis 18 boutiques sont créées dans la galerie marchande. Aujourd’hui l’entreprise emploie 300 personnes et réalise un chiffre d’affaires de 86 millions d’euros.

Les métiers de bouche difficiles à recruter


« Y-a-il des évolutions dans la grande distribution ? », questionne Jean-Sébastien Vialatte. Et François Ollivier de répondre : « On évolue dans les services qu’on propose aux clients. Notre magasin est par exemple spécialiste des métiers de bouche. Les boulangers, bouchers ou poissonniers mettent en vente des produits de qualité ». Ce sont des personnels qualifiés que le patron a du mal à recruter. Un secteur où les offres d’emplois sont importantes mais la demande ne suit pas. Au-delà de la qualité, le patron ne manque pas de rappeler que la bataille se fait surtout sur les prix. La visite du député permet donc d’en apprendre plus sur l’organisation et la gestion du magasin. Elle montre aussi la difficulté et l’engagement lié au monde entrepreneurial.

, le 25 avril 2016

Plus d'infos: