Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > La Seyne sur Mer > 73ème anniversaire du naufrage du sous-marin Protée
Le 18. décembre 2016 à 17h54

La Seyne Commémoration 73ème anniversaire du naufrage du sous-marin Protée

L’Association de Marins et Marins Anciens Combattants (A.M.M.A.C.) a organisé la cérémonie commémorative pour honorer la mémoire des 74 membres d'équipage disparus dont 3 britanniques.

Un hommage solennel


C’est depuis 2012 que la date du 18 décembre a été choisie et que chaque année se tient une cérémonie. L’hommage a donc eu lieu à 9h30 à la stèle du sous-marin Protée au rond-point de Saint-Elme à la Seyne-sur-Mer, en présence des autorités militaires et civiles, dont Christian Pichard représentant la mairie de la Seyne-sur-Mer, Jean-Sebastien Viallatte député-maire de Six-Fours-les-plages et Hélène Rigal Députée suppléante 7ème circonscription du Var.
Les noms de tous les disparus ont été cités, s’en est suivi un dépôt de gerbes ainsi qu’une salutation aux portes drapeaux présents par ces mêmes autorités.

L’histoire du navire de guerre


Le Protée fait partie d'une série de 31 sous-marins océaniques de grande patrouille, tous sont entrés en service entre 1931 et 1939. le Protée a été construit dans les chantiers de la Seyne-sur-Mer à partir du 31 juillet 1930 et mis en service le 1er novembre 1932.
En 1942, il s’échappe à temps de la rade de Toulon, évitant le sabordage de la flotte française, pour gagner d'abord Alexandrie, puis Alger. C’est le 18 décembre 1943, sous les ordres du capitaine de corvette Georges Millé, que le sous-marin part en mission au large de Marseille et disparaît.

L’épave, déclarée "sépulture maritime"


La Marine française a longtemps cru que la perte du Protée était la conséquence d'un combat en surface avec des navires allemands. Mais une plongée effectuée par Henri Delauze à bord du Remora 2000 en 1995 a permis de localiser l'épave au large de Cassis à 130 m de profondeur et a confirmé la thèse avancée par la Marine américaine depuis les années 1950 de l'explosion d'une mine, aucun combat avec un sous-marin allié ne figurant dans les archives allemandes. Le navire immergé est depuis déclaré "sépulture maritime" par la marine nationale.

F.Hochart, le 18 décembre 2016

Autres photos: