Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > La Seyne sur Mer > C'est (re) parti pour le cinéma
Le 30. novembre 2017 à 18h03

La Seyne Ateliers mécaniques C'est (re) parti pour le cinéma

Toujours dans l'attente du jugement administratif concernant le recours intenté par une association au sujet du permis de construire, la Ville a demandé aux sociétés Genier-Deforge et Désamiantage France Démolitions de démarrer les travaux.

Le 14 décembre, les travaux de désamiantage et de démolition d'une partie du bâtiment aux trois nefs du futur complexe commercial et cinémas commenceront. Une décision prise par la Ville, même si la conclusion du tribunal administratif concernant le recours mené par une association ne sera connue qu'en avril 2018. En charge du dossier pour la Ville, Patricia Maffiolo explique : «Le marché a été notifié le 6 décembre dernier. Tout d'abord, les travaux vont se concentrer sur l'appendice des ateliers mécaniques érigé dans les années 50 et qui ne sera pas conservé dans le projet de multiplexe».

Deux grandes phases


Mathias Parraud, chef de secteur de la société Genier-Deforge, détaille les deux phases du projet. La première, consacrée au désamiantage, s'étendra du 14 décembre 2017 au 9 février 2018 et la seconde, concernant la déconstruction, commencera dès le 8 janvier pour se poursuivre jusqu'au 23 février. «Lors de la première phase, l'opération consiste à retirer tous les éléments contenant de l'amiante dans le bâtiment. Dans un second temps les éléments non structurels seront déposés et triés (isolants, bois…) pour la désolidarisation et la démolition». A noter que, pendant les travaux, le parking de l’IPFM restera accessible.

Un jugement très attendu


Les travaux de dépollution du site qui abritera le futur multiplexe de neuf salles auraient déjà dû démarrer dès janvier dernier si une association n'avait attaqué le projet. Un recours contre lequel bon nombre de citoyens s'étaient mobilisés, s'indignant de voir encore une fois le cinéma leur passer sous le nez. L'affaire est désormais entre les mains du tribunal administratif. L'opérateur CGR Quantum et la Ville sont donc dans l'attente du jugement qui devrait être rendu en avril 2018. Ce dernier conditionnera la date de démarrage des travaux sur les trois nefs pour le multiplexe.

La Seyne, terre de tournage, n'a pas de cinéma !


C'est un fait, au fil des ans, la ville est devenue la destination du Sud incontournable pour les réalisateurs de films ou de spots publicitaires. Charme de la cité, luminosité, authenticité et humour des Seynois, la cité balnéaire plaît. Dernier tournage en date, ''Gueule d'ange'' de Vanessa Filho avec Marion Cotillard et Alban Lenoir. Samuel Amar, le directeur de production, souhaitait d'ailleurs voir le film projeté en avant-première à La Seyne, même si c'est le producteur qui au final, décide. Mais encore faudrait-il que la ville soit dotée d'un cinéma...

Renouer avec le 7ème art


Une population qui tend à se rapprocher des 66 000 habitants et pas de cinéma dans la deuxième ville du Var. Pourtant, il n'en a pas toujours été ainsi. «Je me souviens que, dans mon adolescence, il y avait trois cinémas : le Rex, l'Odéon et l'ABC», rappelle Christian Pichard, adjoint à la promotion de la ville. On peut donc souhaiter que bientôt ce projet devienne réalité. «D'ici deux ans j'espère. Ce serait vraiment merveilleux que les Seynois puissent assister au retour du cinéma chez eux !». Un projet créateur d'emplois, de développement et de recettes qui plus est...

Chantal Campana, le 30 novembre 2017

Autres photos:

Début des travaux le 14 décembre, dans la friche de l'Atelier mécanique Une immense structure d’une surface de 25 000 m² avec 3 niveaux et, au cœur de l’ancien atelier mécanique, un multiplexe de 9 salles qui s'étend sur 4500 m²... un projet porté par CGR Quantum
Début des travaux le 14 décembre, dans la friche de l'Atelier mécanique
Les plus : aimés commentés lus