Liens Ignorer la navigationOuest Var > Actualité > Le Brusc > Journée Handisports à la base nautique du Brusc
Le 5. octobre 2009

Le Brusc Sport Journée Handisports à la base nautique du Brusc

L’association Six Fours Handisport organisait samedi dernier pour les personnes non valides une journée d’initiation aux sports nautiques. les bénévoles de l’association ont géré cette journée comme des pros.

Six-Fours Handisports, une association très active


« Cette journée s’adressait aux personnes handicapées physiques moteur et sensoriel » précise Monsieur Boilot, président de Six-Fours Handisports. Il ne s’agit pas là d’une discrimination envers les handicapés mentaux mais ceux-ci peuvent pratiquer des sports adaptés, organisés et gérés par la Fédération Française du Sport Adapté. Six-Fours Handisports compte 40 inscrits dont 12 handicapés moteurs, 14 personnes mal entendantes et 14 non voyants. Tout au long de l’année, l’association propose des journées comme celle de samedi dernier : des initiations aux sports aquatiques et marins, des journées découvertes, etc. L’objectif principal de ces actions est de faire découvrir aux personnes handicapées des activités qu’elles n’ont jamais pratiquées, ou de leur permettre de renouveler des expériences anciennes. Monsieur Boilot : « Surtout, à terme, nous espérons licencier des handicapés dans des clubs de valides. Le sport ne doit pas être pratiqué uniquement lors de journées portes-ouvertes mais tout au long de l’année ».

Des moniteurs dévoués


Monsieur Mercheyer, Conseiller municipal délégué aux sports, est très touché par ces initiatives. « Je trouve très émouvant l’engagement des moniteurs valides et des personnes invalides ». En sa qualité de kinésithérapeute, il connait parfaitement les gestes à faire et le matériel à utiliser. Il sait également quel engagement cela demande. Il remercie par là-même les moniteurs des clubs de la base nautique. C’est par gentillesse et générosité qu’ils étaient présents ce samedi.

Grâce à eux, des dizaines de personnes ont pu naviguer sur des bateaux à voile, pagayer dans des pirogues, des kayaks ou faire de l’aviron. Et cela n’est vraiment pas facile. Une personne non-valide, quel que soit son handicap, doit être accompagnée du début à la fin, sans relâche. Cela demande de la part de l’accompagnateur beaucoup de concentration et d’attention. La Mairie a elle aussi participé activement à la réussite de cette journée: elle a fait installer un plan incliné pour accéder au ponton et elle a appuyé l’action de Six-Fours Handisports auprès des clubs nautiques. Les sapeurs pompiers ont mis une ambulance à la disposition de l'association.

Un projet à l’échelon national


La Fédération Française de Canoë Kayak, représentée samedi par Cyril Fournier, a apporté son soutien à l’initiative six-fournaise. « La fédération aimerait ouvrir des clubs de valides aux personnes handicapées et à terme les amener à faire des compétitions. Pour l’instant, les compétitions de canoë/kayak existent en eaux calmes. Pourquoi ne pas tenter le kayak de mer ? Nous voulons aussi développer la pratique de la pirogue ». Affaire à suivre…

Aurélie Estang, le 05 octobre 2009

Autres photos:

Un parcours rempli d'embuches pour un non-voyant Un long briefing est nécessaire avant le départ.