Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > EHPAD "Palmera": un quatrième établissement pour les...
Le 4. juillet 2014 à 15h10

Sanary événement EHPAD "Palmera": un quatrième établissement pour les personnes âgées à Sanary.

Un monde fou, fou, fou, pour l'inauguration du nouvel Etablissement d'Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) qui était inauguré ce vendredi 4 juillet à Sanary. A croire que toutes les personnes âgées de Sanary étaient venues découvrir ce lieu qui sera peut-être un jour le leur !

Le maire, Ferdinand Bernhard, accompagné de Didier Germain, président du groupement et maître d'ouvrage de cette maison de retraite - la quatrième qui s'ouvre à Sanary - eurent bien du mal à avancer pour entrer et aller couper le ruban inaugural. Le maire dut même, à plusieurs reprises, gendarmer un public quelque peu dissipé et qui, pour certains, durent rester dehors durant les discours.
Didier Germain expliquait que c'était le quatorzième établissement du groupe Medeos qui s'ouvrait, pouvant recevoir soixante-treize résidents logés sur trois niveaux, avec vingt lits habilités à l'aide sociale et quatorze destinés spécifiquement aux personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer, un grand salon, une salle à manger ouverte sur une terrasse.
Equipement des plus modernes et lieu on ne peut plus central puisque sur l'avenue Résistance, à quelques centaines de mètres du centre ville, du port, de la mairie et de l'église.
De ce fait, toutes ces personnes âgées pourront rester de plain pied dans la vie urbaine, sans subir l'isolement.

Le lieu d'implantation est une évidence
" Ce projet nous dit Didier Germain - a vu le jour grâce à M le Maire qui nous a proposé plusieurs terrains et lorsque nous avons découvert celui-ci, à trois-cents mètres du centre-ville, ça a été pour nous une évidence car nous tenons à ce que nos hôtes ne soient pas coupés du réseau social local. Ce lieu est fonctionnel, accueillant, adapté aux handicapés et aux malades atteints d'Alzheimer et je tiens à remercier les partenaires, les entreprises, le maire et tous ses services pour l'aide et le soutien que nous avons reçu."
Le Maire devait ajouter qu'à Sanary il met un point d'honneur à ce que les personnes âgées, sans famille, dépendantes physiquement et démunies ne finissent pas dans la rue, dans un hospice ou sous les ponts.

Un beau projet... et d'autres à venir
"Il n'y a aucune raison que ces gens ne finissent pas leurs jours dans de bonnes conditions.
Ce lieu a pris la place - nous explique-t-il encore, tout auréolé de sa Marianne d'or reçue la veille en tant qu'élu novateur de sa ville - du CCAS qui était en piteux état, celui-ci ayant été installé dans une autre structure. Et lorsque Didier Germain est venu me voir pour installer cette maison, j'ai pensé que ce lieu serait idéal. Nous lui avons mis à disposition ce terrain pour construire cet établissement confié à la société Revato et dont l'architecture est signée Marc Maurel. Je précise que ce terrain leur est loué pour soixante ans, que le loyer capitalisé versé à la commune est de 1.795.000€, que de ce fait, le contribuable sanaryen ne versera pas un centime et que cette somme va servir de financement à l'ilôt des Picotières où les travaux devraient démarrer sur un beau projet de cinéma multi-salles enfin accordé à M Vialle, directeur du cinéma ABC. Ainsi enrichissons-nous peu à peu la commune puisque, après le cinéma, devrait naître aussi le musée de la plongée sous-marine Cousteau..."

... Pas que pour les vieux !
Il a également tenu à signaler à l'endroit des grincheux qui râlent de voir s'ouvrir un quatrième établissement de ce type, avec très bientôt, le projet d'un cinquième, en se plaignant "qu'il n'y en ait que pour les vieux" puisque, dans le même temps deux nouvelles crèches sont nées, ce qui les portent elles aussi au nombre de cinq ! La parité, donc !!!
La direction a été donnée à Lila Badri-Fares, une jeune femme énergique et souriante qui est entourée d'une équipe efficace et de grande qualité.
"Nous tenons, avec elle, qu'il y ait des rencontres enfants-personnes âgées car c'est un lien d'échange, de partage, de convivialité indispensable entre générations, afin que le "vivre ensemble à Sanary" soit une vraie et belle réalité."

, le 04 juillet 2014

Plus d'infos:

Autres photos:

Coupure du ruban par Ferdinand Bernhard et Didier Germain
Les plus : aimés commentés lus