Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Bandol > Alexanian expose au centre culturel de Bandol jusqu'au...
Le 17. septembre 2009

Bandol Culture Alexanian expose au centre culturel de Bandol jusqu'au 25 septembre

Souvenirs de provence et d'Italie, lumière d'Arménie, Alexanian veut montrer au public toute sa sensibilité.

De gauche à droite: Monsieur Palix, Maire de Bandol, Alexanian et Yves Ruellan.

De gauche à droite: Monsieur Palix, Maire de Bandol, Alexanian et Yves Ruellan.

D’origine arménienne et né à Toulon en 1949, Alexanian est aujourd’hui une figure de la côte méditerranéenne. Après avoir travaillé dans la gastronomie et ouvert « Le grill d’Alex » sur le port de Cannes, il se consacre dorénavant essentiellement à sa première passion : le dessin et la peinture.

Il vit à Bandol et c’est donc tout naturellement que le centre culturel lui ouvre ses portes jusqu’à la fin du mois. Il y a apporté des tableaux représentant Venise où il va souvent, la Provence, Cannes et Sanary. Il travaille la lumière avec un souci du détail très poussé. Il utilise pinceaux et couteaux, dans des couleurs éclatantes.

Alexanian consacre aussi une large part de sa créativité à peindre sur son pays d’origine, l’Arménie. Il travaille exclusivement au couteau pour montrer toute la force de l’histoire de ce pays torturé. Là, ce sont des tableaux plus abstraits qui inspirent le chaos qui a régné durant des années.

On peut également voir une série, récente sur la planète, intitulée « regard sur la planète ». L’artiste explique qu’il a eu un « flash » en regardant l’émission de Yann Arthus-Bertrand sur la Terre. Il voulait associer des visages de femmes sur la dégradation de notre planète (n’y voir aucune relation de cause à effet !). Il a ainsi réalisé une série d’une dizaine de tableaux. Au milieu d’eux se trouve Mickaël Jackson car « il est décédé alors que je peignais cette série; j’ai trouvé que c’était un bel hommage de peindre son portrait, d’autant plus que je pense que de là où il est, il voit la planète se dégrader ».

Exposition partagée avec son ami Yves Ruellan


Yves Ruellan expose en même temps qu’Alexanian. Il présente principalement des tableaux de fleurs. Cet artiste utilise la technique de Van Eyck (glacis, blancs purs pour la lumière) et effectue un travail d’estompe pour mélanger ombres et lumières. Ainsi, ses fleurs sont d’un réalisme et d’une fraicheur étonnants.

Aurélie Estang, le 17 septembre 2009

Autres photos:

Le port de Cannes illuminé