Liens Ignorer la navigationOuest Var > Actualité > Six Fours les Plages > Surfrider : Action citoyenne en marge du sommet de...
Le 20. décembre 2009

Six Fours Société Surfrider : Action citoyenne en marge du sommet de Copenhague

Alors que les politiques se quittaient pratiquement sans résultat à Copenhague Surfrider Ouest Var a voulu maquer le coup en organisant une action symbolique.

Les vaillants adhérents de Surfrider Ouest Var se sont rassemblés par un froid glacial sur la plage de Bonnegrâce.

Les vaillants adhérents de Surfrider Ouest Var se sont rassemblés par un froid glacial sur la plage de Bonnegrâce.

Ghislain Gendron, délégué de Surfrider pour l’ouest Var, se lamente : « Les politiques sont vraiment nuls, ils ont été incapables de se mettre d’accord à Copenhague ! » et de rajouter « Même en France ça n’avance pas, il y a bien la taxe carbone, mais à 17 euros la tonne elle est insuffisante et puis il y a trop d’exceptions ». En parlant des exceptions il fait allusion aux métiers de l’agriculture, à la pêche et aux transports routiers.

Un ramassage de déchets sur
la plage de Bonnegrâce


Ce samedi Surfrider Ouest Var a organisé un ramassage de déchets sur la plage de Bonnegrâce. Les membres de l’association protectrice de l’environnement se sont réunis au niveau du poste de secours par un froid glacial.

« Nous avons eu envie de faire quelque
chose, même si ce n’est que symbolique »


Sfn : Ghislain, pourquoi un ramassage de déchets sur la plage ?
Ghislain Gendron : Nous avons tout simplement voulu faire quelque chose, juste pour montrer que nous, nous nous en foutons pas de l’avenir de la planète. Et puis un ramassage de déchets cela fait toujours du bien, surtout que les employés municipaux passent moins souvent en hiver.

Sfn : Pourquoi avoir choisi la plage de Bonnegrâce ?
Ghislain Gendron : La plage de Bonnegrâce n’est pas plus sale qu’une autre, je dirais même que Six Fours les Plages est une commune exemplaire au niveau de la propreté de ses plages, même si cela nous est déjà arrivé d’avoir des résultats d’analyse d’eau décevants au niveau du port méditerranée (Surfrider procède régulièrement à des analyses d’eau). Nous avons choisi la plage de Bonnegrâce parce qu’elle est beaucoup fréquentée par les surfeurs en hiver.

Sfn : As-tu trouvé beaucoup de déchets ?
Ghislain Gendron : Nous avons rempli quatre sacs de 100 litres, la plage était relativement propre, c’est au niveau du terre plein entre la plage et le parking, que nous avons trouvé le plus de détritus. Il y avait beaucoup de papiers et cartons de Mc Donald’s.

XT, le 20 décembre 2009