Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Six Fours les Plages > Une atmosphère Massive sur l’île du Gaou
Le 24. juillet 2014 à 17h09

Six Fours Voix du Gaou Une atmosphère Massive sur l’île du Gaou

Après la ferveur Stromae, les festivaliers des voix du Gaou ont pu se plonger, mercredi soir, dans une expérience live comme seul le groupe britannique Massive Attack sait le faire. Sons de basse envoûtants, effets visuels et messages lumineux étaient au rendez-vous.

Le groupe Massive Attack tête d'affiche de la soirée, mercredi soir, aux Voix du Gaou

Le groupe Massive Attack tête d'affiche de la soirée, mercredi soir, aux Voix du Gaou

Une première partie de soirée un peu timide


Lauréat du tremplin des Voix du Gaou, le groupe Alifib a donc ouvert la piste, offrant à un public clair-semé un set rock psychédélique rondement mené.
Programmés en début de soirée, à 20h00, les varois n’ont pas bénéficié de la belle affluence enregistrée un peu plus tard pour le groupe tête d’affiche : Massive Attack.
Toutefois, les jeunes musiciens, nullement impressionnés, ont investi la scène livrant un live efficace.

Vers 21h00, le songwriter Irlandais James Vincent McMorrow a pris le « grand large » et sa voix cristalline a accompagné des balades douces aux sonorités folk et électro. Cette musique aérienne mais puissante, chargée de textures et de tonalités originales, avec notamment l’apparition d’une mandoline, a bercé durant une heure le public du Gaou.

En marge de la scène du grand large,
le groupe Casablanca Drivers


Contrastant avec l’atmosphère Zen de la scène principale, l’espace lounge accueillait hier soir, la pop vitaminée du groupe corse Casablanca Drivers.
Dotés d’une belle énergie et de rythmes percutants, les gagnants du concours « Spank Lab » : Alex (chant, guitare), Nico (chant, guitare), Guillaume (batterie), Seb (synthé) et Simon (basse) ont transporté les festivaliers dans leur univers festif pour un beau moment de détente et de joie partagée.

Massive Attack une expérience sensorielle


L’apparition du groupe britannique a rassemblé le public éparse. Vers 22h30, quelque 3000 personnes se sont pressées devant la scène pour écouter les dieux du mouvement trip-hop. Prenant d’assaut le « grand large », le groupe porté par Robert Del Naja et Grant Marshall a livré un show captivant. Derrière eux se dressaient des écrans géants sur lesquels défilaient des messages politiques, des logos de grandes marques de sociétés telles que Apple, facebook, Monsanto, des QR Codes, des résultats de recherche google, bref, une profusion d’images, livrée pêle-mêle sous un mode hypnotique. L’expérience est saisissante ; on en prend plein les yeux. 

Quant aux oreilles, elles ont littéralement explosées avec un set mené sur un rythme d’enfer : « Battlebox, United Snakes, Risingson, Paradise Circus, Girl i love you, Psyche, Future Proof, Teardrop, Angel, Jupiter, Safe From Harm, Inertia Creeps, Everywhen, Splitting the Atom, Unfinished symphony ».

Hier soir, l’atmosphère singulière créée par Massive Attack a envoûté le public des Voix du Gaou.

A.N, le 24 juillet 2014

Plus d'infos:

Autres photos:

Massive Attack sur scène
Massive Attack sur scène