Liens Ignorer la navigationOuest Var > Actualité > Six Fours les Plages > Huit sondeurs en quête de Six-Fournais
Le 27. janvier 2010 à 12h30

Six Fours Recensement Huit sondeurs en quête de Six-Fournais

Le recensement de la population bat son plein mais seul un échantillon de la population six-fournaise sera interrogé par les huit agents délégués par la municipalité.

Véronique Martinoli est l'un des huit agents recenseurs de Six-Fours. Elle a en charge le secteur du Brusc

Véronique Martinoli est l'un des huit agents recenseurs de Six-Fours. Elle a en charge le secteur du Brusc

Depuis le stage qu’ils avaient suivi à Ollioules en compagnie d’autres agents recenseurs de l’ouest Var, les huit contractuels engagés par la mairie pour procéder au recensement de la population six-fournaise travaillent d’arrache-pied pour contacter les personnes à recenser sur la commune. Il ne s’agit plus, comme dans le passé, d’une vaste opération qui consistait à dénombrer le nombre précis d’habitants et d’habitations. On procède à présent par sondages annuels et tous les six-fournais ne seront donc pas visités. Pour autant, il faut faire vite, comme nous l’a confié l’une de ces enquêtrices, Véronique Martinoli, chargée du secteur du Brusc : « Les vacances scolaires sont bientôt là et on risque de trouver portes closes à partir du 6 février. Dans un premier temps, pendant une quinzaine de jours, nous avons fait un repérage des adresses qui nous avaient été fournies et nous avons laissé dans les boites aux lettres un avis de prochain passage. Moi, j’avais 39 habitations individuelles au Brusc et 9 aux Embiez à repérer. Et j’avais aussi à contacter les foyers situés dans des immeubles, près de 80. J’ai ensuite pu entrer dans la phase d’exploitation, à la rencontre des habitants. »
Ancienne infirmière qui avait cessé son activité professionnelle pour s’occuper de ses enfants, Véronique a postulé à cet emploi momentané car ses trois filles sont aujourd’hui grandes : « J’aime le contact, je connais bien la région et c’est une façon pour moi de remettre le pied à l’étrier avant de rechercher un emploi plus stable. En tous cas je ne regrette pas cette décision : je vois beaucoup de gens et tous sont très gentils. Il faut dire que je ne les embête pas beaucoup : chaque occupant du logement doit remplir une fiche assez succinte et seul le chef de famille a un travail supplémentaire pour décrire sur un autre formulaire les caractéristiques de son logement. »
Ce petit travail doit être fait avec sérieux car, comme il s’agit d’un sondage, les résultats sont extrapolés et trop d’erreurs entacheraient le résultat global.
Rappelons que chaque agent est muni d'une carte d'identité spéciale prouvant sa fonction d'enquêteur.

, le 27 janvier 2010