Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Ollioules > Robert Bénéventi retrouve son fauteuil de Maire
Le 29. mars 2014 à 17h26

Ollioules Politique Robert Bénéventi retrouve son fauteuil de Maire

C’est sans surprise mais sous un tonnerre d’applaudissements que Robert Bénéventi a été réélu, samedi matin, salle Jean Moulin archicomble, à la tête du conseil municipal, en réunissant la totalité des 29 voix de sa liste Ollioules pour tous, l’opposition (PS et FN) s’étant prononcée par deux blancs et deux contre.

Début de séance du nouveau conseil municipal présidé par Robert Bénéventi.

Début de séance du nouveau conseil municipal présidé par Robert Bénéventi.

Pour Robert Bénéventi, c’est donc parti pour un quatrième mandat. De Maire s’entend, car le premier magistrat d’Ollioules a été auparavant adjoint au Maire de 1983 à 1987, de 1987 à 1995 avant de succéder pour trois ans à la tête de la commune en 1998, date à partir de laquelle il a été réélu jusqu’à ce jour comme maire de la commune.

Une salle archicomble


Ce samedi matin, on a refusé du monde salle Jean Moulin où s’est déroulée la traditionnelle cérémonie de l’installation du nouveau conseil municipal suivant l’élection, une semaine plus tôt, et qui a vu la victoire de la liste Ollioules pour tous conduite par Robert Bénéventi (UMP). Dans l’assistance, se trouvaient de nombreux responsables d’associations ollioulaises ainsi que la centenaire de la commune, Mme Cruciani, toujours aussi vaillante.

Après ses paroles de bienvenue aux nouveaux élus et de remerciements à l’adresse des sortants, y compris ceux de l’opposition, Robert Bénéventi a souligné le mérite « incombant aux équipes ayant mené à bien ces projets majeurs que sont le Technopole de la Mer et de la Castellane ».

Un vote à la majorité absolue


S’en est suivie l’élection du maire, et c’est à Gérard Bauer (FN Bleu Marine) qu’était confié l’appel aux candidatures, présenté par Jean-Michel Huguet qui annonçait le nom de Robert Bénéventi.
« Je me présente comme tête de la liste Bleu Marine » déclarait à son tour Gérard Bauer tandis que du côté PS on se tenait coi.
Le vote (secret) était, bien évidemment, sans surprise : 29 voix pour Robert Bénéventi, deux blancs et deux voix pour Bauer.

« Merci, du profond de mon cœur »


C’est du « profond du cœur » que Robert Bénéventi a tenu à remercier ceux et celles, ainsi que son épouse « pour sa compréhension », qui l’ont aidé à gagner. Et il s’est dit honoré par la fidélité des électeurs, soulignant au passage, lui l’ancien chef d’entreprise, qu’une mairie se gère certes comme une PME, mais qu’elle comporte aussi d’autres obligations comme celles de respecter des engagements promis.

« Nous allons écrire de belles pages »


Les promesses du Maire ? » Faire en sorte que vivre ensemble conserve tout son sens car, selon Florent Plagny, il « faut savoir aimer » et selon Saint-Exupéry, « on ne peut bien voir qu’avec le cœur », aller vers tous (« ce sera notre credo »), assurer la sécurité et la tranquillité, maîtriser les finances, œuvrer pour les écoles, le sport et la jeunesse, la vie économique et l’emploi, l’urbanisme, les quartiers, le centre-ville, l’agriculture, le social».…La liste est loin d’être exhaustive tant elle comporte d’autres projets tout aussi ambitieux envisagés par Robert Bénéventi.

Et le Maire de conclure : «  Nous allons écrire ensemble de nouvelles et bien belles pages dans l’histoire d’Ollioules ».

Désignation des neuf adjoints au Maire


Après ces propos, il était procédé à la désignation du nombre d’adjoints (30% en fonction de l’effectif légal) soit 9.
Ont ainsi élus, à l’unanimité :

Jean-Michel Huguet 1er adjoint
Nicole Bernardini 2ème adjointe
Michel Thuilier 3ème adjoint
Ginette Audigier 4ème adjointe
Erick Jalliffier-Verne 5ème adjoint
Geneviève Barbier 6ème adjointe
Robert Teyssier 7ème adjoint
Monique Macia 8ème adjointe
Dominique Righi 9ème adjoint.

A l’issue de cette élection des adjoints et de leur remise d’écharpe tricolore, la parole a été donnée à l’opposition.

La parole à l’opposition


Gérard Bauer (FN) a voulu remercier les suffrages qui se sont portés sur sa candidature, a exprimé sa reconnaissance à ses colistiers et surtout à son directeur de campagne . Il a affirmé par ailleurs « qu’il ne serait pas un opposant systématique aux décisions du conseil municipal et qu’il voterait bien volontiers tout projet favorable aux Ollioulais ».

Quant à Raymond Hamoneau (PS), qui a tenu également à remercier ses électeurs et ses colistiers, ainsi que les élus qui l’ont précédé dans l’opposition, (Régis Brun, Christiane Marchal, Mireille Peirano), il a tenu un même langage d’apaisement et de courtoisie, mais a tout de même émis un bémol : « Nous resterons vigilants, car dans notre programme figuraient des projets importants concernant la jeunesse et la démocratie participative ».

En conclusion de cette première réunion de la nouvelle équipe municipale officialisée ce samedi, Robert Bénéventi a évoqué ses craintes quant aux nouveaux projets de décentralisation envisagés par le gouvernement :
« Ce genre de projets fait peur aux petites communes ; à coup sûr, cela se traduirait par plus d’impôts, par plus de dépenses. Et c’est préoccupant ! »

Devoir de mémoire


A l’issue de cette séance, tous les élus se sont réunis devant l’Hôtel de Ville pour la traditionnelle photo avant de gagner, en cortège, le parvis du Monument aux Morts où, au nom du Conseil Municipal et aux côtés des élues du Conseil Municipal des Jeunes Robert Bénéventi a déposé une gerbe à la mémoire des ollioulais morts pour la patrie en 14-18, en 39-45, en 54-62.

Et tout le monde s’est retrouvé ensuite dans le jardin du Foyer des Anciens pour partager le verre de l’amitié.
Quant à l'attribution des délégations, elle aura lieu lundi 7 avril.

F.K, le 29 mars 2014

Autres photos:

De part et d’autre, les 29 élus de la liste Ollioules pour tous
De part et d’autre, les 29 élus de la liste Ollioules pour tous