Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Six Fours les Plages > Dominique Nemeth : « On sait d’où on vient »
Le 22. juin 2020 à 17h39

Six Fours Politique Dominique Nemeth : « On sait d’où on vient »

Dominique Nemeth sera au second tour avec sa liste ‘Six-Fours à gauche, Ecologiste et citoyenne’. Le plus jeune des candidats de cette élection, nous a reçu à son local de campagne, accompagné d’une partie de son équipe.

De G à D,  Christian Abellon, Claude Agostini, Dominique Nemeth, Philippe Comani, Florence Meyer, Claude Boston, Etienne Berrus, Louis Cabras

De G à D, Christian Abellon, Claude Agostini, Dominique Nemeth, Philippe Comani, Florence Meyer, Claude Boston, Etienne Berrus, Louis Cabras

Comme les autres candidats présents au second tour le 28 juin, Dominique Nemeth et son équipe ont réfléchi encore et encore à leur programme pendant le confinement. Après un mandant en disette, sans représentation au conseil municipal, la gauche traditionnelle revient pour faire entendre sa voix, en association avec les écologistes, le parti Occitan, le Parti Communiste, le Parti Socialiste et les citoyens Ils veulent proposer une ville Démocratique, Ecologique et Solidaire. Dans l’interview qui va suivre, ils vont tour à tour prendre la parole. Dans cette ‘équipe’, pas de révolution d’après confinement, mais une confirmation.

Dominique Nemeth, qu’a apporté la crise à votre réflexion ?


La Crise nous a confortés dans nos idées : il faut mettre l’humain et l’écologie au centre de la vie locale.
Concernant l’économie, nous proposons :
- La suspension de la Taxe d’occupation des sols et l’extension des terrasses.
- Nous souhaitons rendre piétonnier le centre-ville un ou deux jours par semaine pour faire des animations et dynamiser le commerce.
- Nous voulons la gratuité totale des parkings, pour assurer le retour de la fréquentation du centre ville.
Pour compenser les effets néfastes du confinement, nous voulons mettre en place :
- La gratuité immédiate de la cantine,
- Avoir un accord avec les producteurs locaux pour l’approvisionnement,
- La gratuité des transports locaux,
- La création d’une mutuelle de santé municipale et d’un Centre de Santé Municipal, sans dépassement d’honoraire ni avance de frais, avec une équipe d’employés de la mairie, gérée par la municipalité.

Le résultat du premier tour a-t-il été une surprise ?


Oui et non. En fait, nous avons un programme concret conforme à la réalité du terrain et nous l’avons préparé pendant des mois avec une équipe aux multiples influences. Le résultat du premier tour prouve qu’il n’y a pas vraiment d’opposition et qu’il y a de la place pour autre chose. Nous, on sait d’où l’on vient et la moitié de la liste est faite de citoyens.
Philippe Comani intervient : « Il y a toujours eu à Six-Fours, des voix pour la gauche et de plus, Europe Ecologie nous a rejoint. »

L’intervention des membres de l’équipe


Claude Agostini (soutien) : « Il faut refaire vivre les quartiers et pas que les plages, et donner du travail aux jeunes pour qu’ils restent à Six-Fours. Nous sommes très fiers d’avoir un jeune actif à notre tête. »
Dominique Nemeth : « La création d’une navette gratuite pour relier les quartiers va dans ce sens »
Philippe Comani : Pour favoriser les foyers modestes, il manque encore beaucoup de logements sociaux. De ce coté là, nous avons 20 ans de retard…Depuis que M.Vialatte est maire. Nous voulons réhabiliter l’existant. Contrairement aux idées reçues, le logement social n’attire pas que de la délinquance. Pour les élections, notre liste est une liste citoyenne et notre but est de faire revenir les électeurs au second tour.
Etienne Berrus (Parti Occitan) : « Nous voulons remettre le Provençal à l’école, dans les rues et faire venir des groupes occitans pour l’animation. »
Louis Cabras (Parti Communiste : « Nous voulons redonner à la commune son véritable rôle. Nous nous battons pour un service public de qualité. C’est un manque de démocratie de faire autrement. »
Christian Abellon (Parti Communiste) : La misère existe à Six-Fours, il faut l’éradiquer. Les acquis sociaux sont là grâce au communisme. »

Dominique Nemeth reprend la parole pour conclure : « Je ne travaille pas seul. Nous sommes un collectif. Nous sommes force de proposition et si demain nous sommes aux commandes, nous mettrons en place une démocratie participative. »

PH, le 22 juin 2020

Les plus : aimés lus