Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Six Fours les Plages > Petit déjeuner de proximité à la Coudoulière
Le 15. janvier 2019 à 18h36

Six Fours Vie de la cité Petit déjeuner de proximité à la Coudoulière

Le maire et ses adjoints ont rencontré les riverains du port de la Coudoulière samedi 12 janvier, l'occasion de présenter les projets concernant le quartier et d'échanger autour d'une boisson chaude.

Voirie


Il faisait froid en ce petit matin au bord de la mer, mais les riverains étaient venus aussi nombreux que lors des précédents petits-déjeuners de proximité pour entendre ce qui allait changer dans leur quartier et faire entendre leur voix. Le maire Jean-Sébastien Vialatte a tout d'abord repris les grands thèmes développés la veille lors de la cérémonie des vœux : les grands travaux concernant les écoles primaires du centre-ville, la cuisine centrale et le plan vélo. Puis il a abordé plus précisément les aménagements du quartier de la Coudoulière : l'agrandissement du jardin de la Maison du Cygne, le chemin qui, du Jardin remarquable, descend jusqu'au port et le réaménagement du Parc de la Méditerranée pour y organiser des manifestations en toute sécurité. La suppression de quelques places de parking permettra d'agrandir le parc, qui ira jusqu'à la rue.

En revanche, de l'autre côté de la rue, un million d'euros seront dépensés pour aménager de façon paysagère le parc de stationnement de 150 places actuellement en terre battue à la Coudoulière. Jean-Sébastien Vialatte était heureux d'annoncer que celui-ci restera de compétence communale, malgré ce qui avait été prévu, et gratuit, mais le stationnement y sera réglementé « pour éviter les voitures ventouses. » Le maire a également parlé de l'aménagement de la corniche et des gros travaux dans l'anse A de la plage de Bonnegrâce qui permettront de rallonger la promenade Charles de Gaulle, très fréquentée en toutes saisons. Le port reste petit, 70 anneaux, et sera réaménagé avec une digue anti-summersion. Il reste de compétence communale, comme celui des Embiez, contrairement à celui du Brusc. « Dans quelques années, il est à parier que l'on regroupera tous les ports sous une même autorité », a prédit le maire.

Des demandes modestes


Les demandes des riverains sont restées très techniques : le rallongement d'un feu de quelques secondes, la modification d'un abri-bus afin de voir arriver les vélos d'une chaise roulante, le tri sélectif de la Maison de la mer, les itinéraires des bus 72 et 70, ligne la plus fréquentée de l'aire toulonnaise. Le maire s'est félicité à ce propos du rattachement de Six-Fours à la Métropole donc au Réseau Mistral, rattachement qui a permis d'augmenter la cadence des bus. Ces petits problèmes ont pu être rapidement réglés par le maire, puis une riveraine a demandé s'il était possible que les bateaux soient illuminés en période des fêtes, comme ils le sont à Sanary et à Bandol. Jean-Sébastien Vialatte s'est engagé à aider les associations de plaisanciers des ports de la Coudoulière et du Brusc à équiper les embarcations et à leur offrir un verre sur place l'année prochaine. Enfin, un résident du quartier de la Collégiale s'est plaint des amendes distribuées sans avertissement par l'ONF cet été. Le journal communal donne souvent des informations à ce sujet et un agent communal, le garde champêtre, est à disposition des administrés pour les guider dans leur débroussaillage, mais le maire a également demandé à l'ONF d'organiser des réunions d'informations pour mieux expliquer ses exigences.

, le 15 janvier 2019

Autres photos: