Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Six Fours les Plages > Pascal Hermer sacré vice champion de France
Le 29. juillet 2015 à 08h31

Six Fours Karting Pascal Hermer sacré vice champion de France

Le Six-Fournais Pascal Hermer a participé au championnat de France Handikart qui s'est déroulé le week-end dernier à Saint Amand Montrond. Il gravit la deuxième marche du podium.

A gauche notre champion, Pascal Hermer

A gauche notre champion, Pascal Hermer

Un beau palmarès derrière lui


Pascal Hermer n'a de cesse de partir à la conquête de nouveaux défis, il est par ailleurs l'un des fidèles reporters de notre rédaction. Un métier qui lui va comme un gant. Curieux, enjoué et toujours partant pour découvrir de nouvelles aventures, le voilà propulsé vice-champion de France Handikart (Karting Handisport). Un titre auquel il ne s'attendait pas, mais sa détermination, son expérience et son esprit sportif ont eu raison des autres participants de ce championnat, tous biens plus jeunes que lui avec une moyenne d'âge de 25 ans. ..

Il n'en est pas non plus à son premier coup d'essai. Fan de karting depuis 23 ans, il est le vainqueur de la coupe d'Europe handisport en 1997, termine 2ème à la coupe de France handisport 2011, 4ème du championnat (valide) du trophée du sud-est. Il a aussi fait partie de la première équipe 100% handi à avoir participé, avec bonheur, aux 24h00 du Mans karting, épreuve faisant partie du Championnat d’Europe d’Endurance...

Au championnat de France Handikart


Soutenu par Six-Fours Handisport, Pascal est donc reparti ce week-end vers un nouveau défi de taille. Après une journée et demie d’entraînement sur place avec le jeune team varois « Angel's kart team », il se lance sur la piste avec son kart Praga-Rotax : «Je suis parti avec peu d'atouts car je ne connaissais pas le circuit, j'étais mal préparé physiquement, et j'ai roulé avec un matériel que je connaissais mal. Je voulais juste me faire plaisir une dernière fois et je suis parvenu sur la deuxième marche du podium aux côtés de deux concurrents de 20 et 21 ans, Adrien Turkawka (1er) et Benoit Tibal (3ème)! »

Euphorique et quelque peu fier de sa performance, Pascal explique la recette de sa victoire : «Il ne suffit pas d’aller à toute vitesse, il faut beaucoup de réflexion et de sens stratégique. Un Championnat de France comme celui-ci est une épreuve de longue haleine. Il faut aussi savoir gérer son physique et les pneus, car pour ce championnat qui comporte six courses en 2 jours nous ne pouvons pas les changer ! Il faut donc faire preuve d'un pilotage coulé, maîtriser au maximum les dérapages car des pneus qui ont trop souffert peuvent faire perdre une seconde par tour », nous confie-t-il. Car si les pilotes partent à armes égales, il faut ensuite ce qu'il appelle une 'intelligence de course' pour parvenir à la victoire.

Une première marche ratée de peu


Coupe de France jusque-là, cette compétition est devenue pour la première fois cette année un championnat de France avec des essais chronos, suivis de 3 manches qualificatives, puis 3 finales :« Après les 3 manches de qualifications, j’étais en pôle position pour les phases finales. J’ai gagné la première finale, fini 3ème à la deuxième finale et à nouveau 3ème à la troisième finale, cette fois sous la pluie dans les conditions d’adhérence que l’on peut imaginer. »

Pascal estime avoir raté de peu le titre de champion de France : « La piste était mouillée peu avant le départ de la deuxième finale, et mon team a réglé le châssis en conséquence, mais un sérieux coup de vent a séché le circuit rendant ce réglage inadapté. J'ai en plus, raté mon départ car le moteur s'est engorgé ! Je pense que c'est ce qui m'a fait perdre la première place »

Qu'importe, Pascal ne pensait vraiment pas arriver si près de la grande victoire. Il s'était dit que ce serait sa dernière course, mais si près du but il se ravise. : « J'y retournerai l'an prochain pour briguer le titre de Champion de France ! »

Alors là peut-être déposera-t-il son casque et ses gants définitivement  !

A.I, le 29 juillet 2015

Autres photos: