Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Six Fours les Plages > Quand le coq gaulois rencontre le coq vietnamien
Le 12. février 2017 à 13h15

Six Fours Fête du Têt Quand le coq gaulois rencontre le coq vietnamien

Grand succès du gala de l'association Var Vietnam Passion samedi soir à la salle Malraux pour fêter le passage à l'année du coq.

Au centre, le président de Var Vietnam Passion Camille Desanges et la co-fondatrice Hang-Lê.

Au centre, le président de Var Vietnam Passion Camille Desanges et la co-fondatrice Hang-Lê.

Bonne année !


Depuis son lancement il y a trois mois (voir notre article), l'association Var Vietnam Passion compte une centaine d'adhérents. La nouvelle association ne pouvait pas rater le rendez-vous de la fête du Têt Dinh Dâu, le Nouvel An. La soirée de gala de samedi à la salle Malraux a eu tellement de succès que le président Camille Desanges a dû refuser une centaine de personnes. « C'est un sujet qui plaît, un événement important attendu par les Varois ». Camille Desanges est reconnaissant à la cinquantaine de bénévoles venus aider à l'organisation de la soirée et aux municipalités de Six-Fours et Sanary pour leur soutien. 

Passé et futur


Têt vient de « Tiêc », saison. Dans une année rythmée par le calendrier lunaire, la fête du Têt est la fête du printemps, la fête la plus importante de l'année, explique le docteur Phat Nguyen. Cette année, elle est tombée le 28 janvier. « Huit jours avant, le 20, le génie du foyer va rencontrer l'Empereur de Jade pour lui raconter ce qui s'est passé pendant l'année et revient la veille du Nouvel An », raconte le pédiatre de Six-Fours à la retraite. Les âmes des ancêtres passent cette semaine au foyer, où l'on dresse un autel pour les honorer.

La fête du Têt augure de ce qui se passera pendant l'année. « La maison doit donc être briquée et restaurée, les habits neufs, les enfants se tiennent à carreau. » Le matin de la fête du Têt, on présente les vœux aux ancêtres au cours d'une cérémonie d'offrandes. Les enfants reçoivent ensuite une enveloppe rouge avec de l'argent ou « li xi ». Une partie de la journée sera passée à des jeux d'argent pour avoir de la chance au cours de l'année. Ce n'est qu'après le repas familial que l'on peut sortir de la maison. 

Une fête du Têt Dinh Dâu traditionnelle


La soirée du Nouvel An de samedi a commencé comme il se doit par la danse de la licorne. Le dragon mythique, un gros bonhomme au faciès débonnaire, symbolise la force de la nature, le génie de la terre, car la fête du Têt marque le réveil de la nature. Obligatoire également, la fleur de maï. « La fleur de prunier symbolise la parole de Bouddha exhortant les paysans qui attendent le printemps à la patience », précise Phat Nguyen.
 
Ont suivi un défilé de mode et une démonstration d'arts martiaux. Après le repas typique concocté par des traiteurs locaux, les convives ont pu assister au clou de la soirée, le chanteur vietnamien Akira Phan accompagné par l'orchestre Ban Nhac Europa. On a dansé jusque tard dans la nuit.

Pour son prochain rendez-vous, Var Vietnam Passion vous convie à une sortie en Camargue, car n'oublions pas que le riz y a été planté par des Vietnamiens. En attendant, l'association propose des ateliers de cuisine et de langue.

, le 12 février 2017

Plus d'infos:

Autres photos:

La danse de la licorne L'autel des anciens Le défilé de mode
La danse de la licorne