Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Six Fours les Plages > Qui a volé le radar de l’avenue de la Mer?
Le 28. février 2013 à 17h38

Six Fours Faits Divers Qui a volé le radar de l’avenue de la Mer?

Le radar de l’avenue de la Mer a disparu dans la nuit de dimanche à lundi. Il a été tronçonné à sa base et a été enlevé purement et simplement. Qui est le fautif ?

Voici ce qu'il reste du radar !

Voici ce qu'il reste du radar !

Certains l’ont peut-être remarqué, le radar de l’avenue de la Mer (A droite dans le sens Six-Fours-Sanary) a disparu du paysage. Il a été tronçonné à sa base et n’a même pas été laissé sur place. Est-ce un flashé multirécidiviste mécontent, responsable de ce rapt ? La police municipale, qui avait découvert le larcin, lors de ses rondes, n’a pour le moment aucune explication. Seule une camionnette, stationnée à proximité quelques jours avant les faits, a attiré leur attention. Etant donné le poids et l’encombrement de l’ensemble, il est peu probable que cela ait été fait par une personne isolée, mais pour le moment, la police n’aurait aucune piste et ne souhaite pas communiquer.

Qui va payer ?


Au-delà du vol, quelques questions se posent. Une installation telle que celle-ci est-elle assurée ? Qui financera son remplacement? A qui reviennent les recettes ?
En fait, ce sont les recettes des radars... qui en financent d’autres. Explication par les chiffres 2011:
Fin décembre 2011, la France comptait 2.080 radars automatiques, dont 480 ont été installés en 2011. Cette même année, les amendes liées aux radars automatiques ont fait entrer pas moins de 630 millions d'euros dans les caisses de l'Etat. 530 millions proviennent des amendes forfaitaires de base, les 100 millions supplémentaires correspondant à la majoration de certaines amendes que des automobilistes ont mis trop de temps à payer ou n'ont pas payées. Sur ces 530 millions d'amendes forfaitaires, 37% repartent dans la maintenance et l'achat des radars, 30% vont aux collectivités locales (qui financent des opérations destinées à améliorer les infrastructures de transport), et 33% à l'Agence de financement des infrastructures de transport. Une histoire sans fin: le remplacement du radar volé sera donc financé par les amendes que payent les automobilistes en infraction.

HP, le 28 février 2013

Autres photos: