Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Six Fours les Plages > Voix du Gaou :l’environnement préservé
Le 18. juillet 2014 à 19h31

Six Fours Environnement Voix du Gaou :l’environnement préservé

Chaque année, la petite île du Gaou est envahie de festivaliers. Ces milliers de personnes laissent des mégots et autres détritus. En coopération avec Sud Concerts, l’organisateur, des bénévoles veillent à la sauvegarde du site. Voici leur histoire.

Alain Raouane est directeur du Chantier Culturel, un service de la mairie de La Seyne. Il y a 8 ans, il a mis en place ce service sur un principe simple : « Tu participes à un évènement, tu donnes de ton temps ». Avec de jeunes bénévoles de 17 à 25 ans, ce chantier s’est étendu à l’évènementiel et travaille sur les Voix du Gaou, mais aussi Couleurs Urbaines, Les Nuits du Château etc… Ils sont maintenant près de 60 et Alain Raouane est assisté de Karim Beniattou, pour l’organisation.

Les jeunes font tout…ou presque


Lors du premier concert des Voix du Gaou, les 24 bénévoles du Chantier Culturel étaient postés un peu partout. Nous en avons aperçus sur le pont aux abords de la presqu’île, à côté du restaurant de la presqu’île, sur le pont qui va à l’île et sur l’île elle-même…
En fait, ils étaient là depuis plusieurs jours, puisqu’ils ont participé au montage des stands, des loges, des points de tri sélectif. Ces points sont d’ailleurs reconnaissables, puisqu’ils sont matérialisés par des totems auxquels sont accrochés 2 poubelles de couleurs différentes pour les plastiques et ordures ménagères. Chaque soir de concert, ils ramassent les poubelles, les ouvrent, les re-trient, nettoient le site en ramassant ce qui traîne et les nombreux mégots… Les mégots, parlons-en. C’est un vrai fléau de la pollution, qui demande chaque été, des heures de travail. Cette année, 2 bénévoles sont postés sur le pont qui va vers l’^ile. Ils distribuent des petits cendriers écologiques. Chacun peu enfiler son paquet de cigarettes dedans et le socle sert de cendrier. Si vous allez au concert et qu’ils vous abordent, prenez leur ce cendrier…
En fin de concert et de festival, ils participeront aussi au démontage.

Quelle récompense ?


En retour, les jeunes assistent aux concerts gratuitement. C’est la moindre des choses me direz-vous, mais il n’y a pas que ça. Alain Raouane et Sud Concerts ont un accord moral : les jeunes qui sont venus bénévolement plusieurs fois, ont une priorité à l’embauche dans les bars gérés par l’organisation, un vrai retour des choses. Tout ce système bien rodé correspond tout à fait au principe du développement durable.
D’un côté, il y a Camille et Laurence de Sud Concert, qui coordonnent le fonctionnement et de l’autre un service qui fonctionne comme une association et qui valorise des jeunes à travers ce travail 100% écolo.
Quand l’économie s’en mêle et apporte du travail, même s’il ne s’agit que de quelques jours, on peut quand même se dire qu’on est sur la bonne voie… Qu’en pensez-vous ?

PH, le 18 juillet 2014

Autres photos:

Une partie de l'équipe du Chantier Culturel. A gauche, Alain Raouane et Karim Beniattou Sur le pont, il vous proposera ce cendrier écolo : prenez-le ! Les containers attendent ...
Une partie de l'équipe du Chantier Culturel. A gauche, Alain Raouane et Karim Beniattou