Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Six Fours les Plages > Saint Pierre honoré en sa Collégiale
Le 3. août 2014 à 20h08

Six Fours culture et traditions Saint Pierre honoré en sa Collégiale

Décidément, il semblerait que, du côté de Six-Fours, on ne fête pas la Saint Pierre que le jour de sa fête !
Tout au long de l'été, nous allons de fête en fête pour honorer ce saint patron des pêcheurs qui a fait des miracles un peu partout.

Nous voilà donc, en ce premier dimanche d'août à la Collégiale de six-Fours qui porte son nom pour lui rendre hommage une nouvelle fois.
Autre lieu, autre histoire et c'est Dany Cayol, qui est l'âme de cette collégiale qui nous la racontera après s'être occupée de tout, recevant Monseigneur Molinas, vicaire général du diocèse, qui dira cette messe, allant de l'association du Raïoulet qui va chanter la messe dirigée par Mme Louis puis danser sur la parvis, à l'association "La Mentonaise", autre association folklorique qui, comme son nom l'indique, s'est déplacée de Menton, invitée par Jean-Marie Louis, président du Raîoulet, préparant les enfants de cœur et bien sûr recevant tout ce petit monde six-fournais qu'elle connaît et qui l'apprécie, tant elle se donne avec passion à tout ce qu'elle fait, s'occupant entre autre des concerts donnés dans le cadre du Festival de Musique de Toulon.

Alors, Dany, cette histoire ?


"C'est une tradition qui date des années 1650. C'est parti d'un événement : une jeune veuve ollioulaise dont le fils a été mordu par un chien enragé, vient en cette église qui possède les clefs d'or et d'argent qui font paraît-il des miracles. Et effectivement, les clefs une fois apposées sur cet enfant, celui-ci guérit. A partir de là, tous les ans sera donnée une messe célébrant Saint Pierre abandonné. A la Révolution, les clefs disparaîtront. D'autres les remplaceront, qui furent bénies par le Pape Jean-Paul II. A noter que depuis ce temps , cette messe et cette bénédiction sont présidées par les descendants de cette veuve reconnaissante".
La très belle messe terminée, Saint-Pierre fut amené hors de la collégiale, suivi de tous, pour une bénédiction terre et mer devant cette vue imprenable que l'on a de ce lieu, avant de rejoindre sa maison aux accents mêlés du Raïoulet et de la Mentonnaise, chacune nous donnant ensuite l'aubade sur le parvis. Des airs provençaux, qu'ils soient six-fournais ou mentonais, des danses ancestrales scellant l'entende cordiale entre deux régions voisines de la Méditerranée.
Notons aussi la présence d'Andrée et André Roux. André Roux n'est autre que l'ancien président du Raïoulet, 90 ans, bon pied, bon oeil, Cigale d'Or du Félibrige et fêtant cette année avec son épouse leurs 67 ans de mariage !
Une fois de plus, grâce à Saint Pierre, omniprésent à Six-Fours, la fête fut belle et il devait être quelque part parmi nous puisque, après le gros orage de la nuit, la cérémonie et les danses se déroulèrent sous un soleil torride de ce début d'août !
Qu'il soit doublement béni !

, le 03 août 2014

Plus d'infos:

Autres photos:

Jean-Marie Louis, attentif aux tenues de ses collègues Mme Louis prépare les chants Monseigneur Molinas retrouve la Collégiale
Jean-Marie Louis, attentif aux tenues de ses collègues