Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > Un conseil municipal axé sur l’économie et l’emploi
Le 29. juin 2016 à 23h13

Sanary Politique Un conseil municipal axé sur l’économie et l’emploi

En fin d’après midi s’est déroulé le conseil municipal de la ville de Sanary. Il s’est tenu à la salle polyvalente où le maire Ferdinand Bernhard, ses conseillers municipaux et ceux de l’opposition sont présents. La séance est conduite dans une ambiance assez tendue.

Le maire de Sanary Ferdinand Bernhard accompagné de sa 1ère adjointe Patricia Aubert.

Le maire de Sanary Ferdinand Bernhard accompagné de sa 1ère adjointe Patricia Aubert.

Le conseil municipal de Sanary s’est tenu en fin d’après-midi à la salle polyvalente de la Guicharde. La séance est présidée par le maire Ferdinand Bernhard et la première adjointe Patricia Aubert. Les deux sujets à retenir sont premièrement l’approbation des compte de gestion et administratifs. Deuxièmement la création de postes contractuels au sein de la commune.

Un manque de transparence ?


Les comptes administratifs sont présentés par le comptable Fabien Febbrari. « Tous budgets confondus et après couverture du besoin de financement en investissement et des restes à réaliser, la clôture de l’exercice comptable de 2015 fait apparaître un excédent global de 3,6 millions d’euros ». Grâce à un diaporama et des mots parfois savants, le comptable renseigne sur les dépenses et les recettes de fonctionnement effectuées par la commune de Sanary. Pourtant Olivier Thomas de l’opposition dénonce un manque de transparence : « J’aurais aimé pouvoir consulter les pièces justificatives des comptes. Comment voter le budget sans une vérification des documents ? » Et de renchérir : « La ville de Sanary est celle la plus endettée du Var avec 4150 euros de dette par habitant ». Ce à quoi le maire rétorque : « Ce ne sont pas les habitants qui paient la dette mais les ménages. Cela équivaut donc à 2000 euros de dette ». Ferdinand Bernhard argumente encore : « Nos faibles dépenses de personnels de 35,5% permettent de rembourser les emprunts et donc d’effacer petit à petit la dette ». Le sujet fait débat et est voté avec 7 abstentions.

« Un besoin structurel d’embauche »


Le deuxième sujet à retenir est la création de postes contractuels. Deux agents retraités de la fonction publique vont reprendre une activité. La commune de Sanary souhaite confier à deux agents retraités dans le cadre d’un cumul partiel, des missions nécessitant une bonne connaissance de la collectivité. L’un effectuera des contrôle sur site de l’état général des infrastructures communales : notamment le mobilier urbain ou encore les équipements d’éclairage public. L’autre est affecté à la gestion et l’entretien des fontaines. « Pourquoi ne pas faire effectuer ce travail par les équipes internes ? Quel est l’intérêt d’embaucher des retraités afin de devoir verser des salaires de plus ? », se demande Olivier Thomas. Le maire répond : « Trouver des employés qualifiés pour ces ouvrages est difficile. Cela répond à un besoin structurel d’embauche ». Le projet est voté avec 2 abstentions.

, le 29 juin 2016

Plus d'infos: