Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > Un concert pour clôturer l’exposition
Le 1. mai 2016 à 19h00

Sanary Culture Un concert pour clôturer l’exposition

En fin d’après midi à l’atelier des artistes de Sanary s’est tenu un concert de jazz. Il intervient dans le cadre du décrochage de l’exposition de peintures de Karin Tueta. Deux musiciens sont présents pour l’occasion.

Julien Vescovi et Colinne Solet, les deux musiciens intervenant pour le décrochage de l'exposition de peintures de Karin Tueta.

Julien Vescovi et Colinne Solet, les deux musiciens intervenant pour le décrochage de l'exposition de peintures de Karin Tueta.

Une symphonie de couleurs. L’ouverture de l’exposition de peintures de Karin Tueta s’est déroulée le 9 avril. Pour le décrochage de ses œuvres, l’artiste organise un concert de jazz. Il est donné à l’atelier des artistes des Sanary par deux musiciens : Colinne Solet à la basse et Julien Vescovi au piano. Une manière plus sympathique de clôturer ce mois d’exposition. L’entrée est libre et les spectateurs sont au rendez-vous.

Une délicieuse sincérité musicale


« Notre répertoire est essentiellement du jazz. Avec Julien nous allons jouer des compositions ainsi que des standards du genre », explique Colinne Solet. Pour les connaisseurs, les musiciens interprètent du Monk, du Churchill, du Bill Evans ou encore du Mancini. Dès la première chanson, on sent chez ces artistes une sincérité qui se ressent immédiatement dans leur musique. « Pour nos compositions, on s’inspire de différentes choses. Il y a des influences latines, orientales et de tango argentin », indique la pianiste avec le sourire. Un savant mélange des genres agréable à l’oreille.

« J’aime jouer sur les couleurs »


Au-delà du concert, c’est l’occasion pour les spectateurs de visiter l’exposition de l’artiste. « Mon travail se développe autour de séries ou de thèmes, nés d’influences, de focalisations conscientes ou non », indique humblement Karin Tueta. Pour son imagination la peintre s’inspire de l’actualité ou de faits sociologiques. Les séries de l’exposition se nomment « La famille », « Le couple » ou encore « La méditerranée en Europe » pour évoquer la crise migratoire. « J’aime jouer sur les couleurs, mon voyage au Mexique m’aide beaucoup pour cet aspect là de mon travail », confie-t-elle. Les visiteurs le remarquent, les couleurs vives sont la marque de fabrique de l’artiste. Pour les curieux, l’exposition ferme définitivement ses portes le 3 mai… il est donc encore temps de s’y rendre.

, le 01 mai 2016

Plus d'infos:

Autres photos:

L'artiste Karin Tueta devant deux de ses tableaux. Colinne Solet à la basse lors du premier morceau de jazz. Accompagnée de Julien Vescovi au piano.
L'artiste Karin Tueta devant deux de ses tableaux.