Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > René Raybaud au Théâtre Galli : de Molière à Pagnol...
Le 21. octobre 2014 à 18h10

Sanary Théâtre René Raybaud au Théâtre Galli : de Molière à Pagnol en passant par Guitry et Offenbach

René Raybaud aurait-il posé ses bagages ?
En effet, cet histrion qui, comme son illustre camarade Poquelin, alias Molière allait de ville en ville donner du théâtre et du plaisir un peu partout dans notre région, a l'air de s'assagir et semble prendre racine à Sanary.

En effet, avec sa compagnie, qui, comme par hasard, se nomme le Théâtre Poquelin, il a trouvé un havre de paix au théâtre Galli.
Depuis déjà quelques années, le maire, Ferdinand Bernhardt et le directeur du théâtre, Edouard le Perlier, lui ont grand ouvert le théâtre, et du coup, entre la grande salle et le Petit Galli, notre ami Raybaud offre des spectacles divers et variés qu'il concocte chez lui à la Seyne où il a installé une salle de répétitions et où, de temps en temps, il reçoit des amis artistes.
Cette année, s'il varie les plaisirs, il a tout de même une constante : Molière, of course !

Dans le grand théâtre


Et c'est par une trilogie qu'il s'installera pour la journée dans la grande salle le mardi 3 février.
Lui et sa troupe proposeront "Les Fourberies de Scapin" à 9h30, "Les précieuses ridicules" à 14h et "Le Bourgeois Gentilhomme" à 20h30... Beau marathon "molièresque" !
Le dimanche 8 février à 17h, grande première d'une création musicale autour de l'œuvre de Jacques Offenbach" "La Belle Hélène". Un plateau de soixante artistes, pas moins, comédiens, chanteurs, musiciens, danseurs. Outre sa compagnie, viendront donc s'adjoindre la chorale de Ste Tulle, l'ensemble vocal du CRD de Gap, dirigé par Boris Paul, les ballets seront chorégraphiés par Ioel Teste, au piano Romain Moulle et Keiko Kuida, la mise en scène sera signée Martine Birukoff et la direction artistique Martine Descamps.
Voilà donc René Raybaud en pleine création dans un style qu'il n'avait jusqu'ici jamais abordé : l'opéra bouffe.
Nul doute que sa folie mêlée à celle d'Offenbach soit intéressante à découvrir !
Le dimanche 8 mars à 17h, il nous proposera une reprise de "Fanny" de Marcel Pagnol. La tragédie grecque au pays de Pagnol : Marseille.

Au petit Galli


Et puis, passons dans la salle du Petit Galli, où le Théâtre Poquelin ouvrira sa saison avec une pièce adaptée par René Raybaud du roman de René Fallet : "Le Beaujolais nouveau est arrivé", le samedi 29 novembre à 20h30, pièce entre rires, nostalgie et truculence qui s'y mêlent allègrement.
Puis ce sera un polar, le dimanche 12 avril à 17h avec la pièce d'un as de ce genre de pièce où se mêlent rires et mystère autour d'un crime : Robert Thomas et "Assassins Associés".
Enfin, on terminera la saison avec une pièce d'une rare intelligence, d'un humour ravageur, ce qui ne peut en être autrement lorsqu'on aborde ce génie du mot qu'était Sacha Guitry : "Faisons un rêve". Ce sera le dimanche 17 mai à 17h.
Du classique, du moderne, de l'humour, de l'émotion... Le choix du Roi que Louis XIV aurait apprécié si, en dehors de Molière, les autres auteurs avaient de son temps existé !
Bel éclectisme en tout cas pour cette compagnie qui vit à fond la passion théâtre.

, le 21 octobre 2014

Autres photos:

Le Bourgeois Gentilhomme Le Bourgeois Gentillhomme Les Fourberies de Scapin Les Précieuses Ridicules
Le Bourgeois Gentilhomme