Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > Au nom des enfants différents
Le 18. juin 2016 à 18h07

Sanary Santé Au nom des enfants différents

Première initiative de ce type, la Maison bleue a été inaugurée dans le quartier de la Baou vendredi 17 juin. Un lieu où les familles d'enfants différents pourront se poser.

La Maison bleue a été inaugurée vendredi par le maire Ferdinand Bernhard en présence de Laetitia Quilici, conseillère départementale et vice-présidente du Conseil départemental du Var, et de la majorité du conseil municipal, dont l'adjointe aux affaires sociales Madame Canolle et l'élue à la petite enfance Fanny Mazella.

A quelques pas du Carrousel, la Maison verte inspirée de Françoise Dolto, son fondateur, le Docteur René Moreno, a créé une autre association qu'il a nommée la Maison bleue. « C'est un clin d'oeil, mais aussi la couleur préférée des autistes », nous a-t-il expliqué. Sur le même principe, la Maison bleue sera un lieu d'accueil informel, mais pour familles d'enfants différents, en particulier autistes et dys.

René Moréno a conçu la Maison bleue pour accompagner une population de citoyens laissés pour compte. « Les enfants dont l'intelligence et la présence au monde sont différentes font de gros efforts pour s'adapter à un monde que nous avons aménagé de façon autoritaire et dirigiste. » 

Pour les parents


A la Maison bleue, les parents peuvent s'informer et trouver des ressources. « C'est un lieu d'apaisement pour les parents, en particulier pour ceux qui ont peu de moyens et sont perdus dans le charabia médical. La Maison bleue est la première plate-forme de ce type pour accompagner les parents en errance. » Alors que certains médecins ne prennent pas en compte le traumatisme de l'annonce du diagnostic, le docteur Moréno espère que les blessures des parents se transformeront grâce à ce lieu en moyens d'alliance avec leurs enfants, pour en faire ainsi des partenaires.

Dépistage et prévention


De façon innovante, la Maison bleue proposera également un dépistage in situ pour tous les enfants. René Moréno se propose de se rapprocher à cet effet des écoles maternelles, sage-femmes, crèches pour proposer un profil le plus tôt possible, à 20 mois. Celui-ci sera effectué sur une semaine pour raccourcir les délais de prise en charge, le diagnostic final restant posé par l'EREA.  A ce volet de dépistage s'ajoutera un volet de prévention pour informer les femmes enceintes de la toxicité de certains produits.

Pour les enfants


René Moréno parle de prophylaxie psycho-sociale grâce à la Maison bleue : « La stigmatisation des enfants différents est particulièrement insupportable. C'est elle qui engendre des difficultés d'apprentissage et non l'inverse. » L'ambition de cette structure est donc principalement de travailler sur l'estime de soi des enfants.

Des aides précieuses


La création de cette nouvelle association a demandé deux ans de travail, mais René Moréno s'est dit étonné d'être arrivé si vite à une réalisation pareille. Nombreux sont ceux qui ont répondu à l'appel paru dans le magazine municipal. « J'ai eu la chance d'avoir trouvé des volontaires de qualité. » Les volontaires de la Maison bleue sont formés et signent une charte d'engagement. Le docteur Moréno a pris soin de les distinguer des bénévoles : « Les bénévoles font ce qu'ils veulent, alors que l'engagement moral des volontaires dépasse celui des salariés. »

Une volonté de la municipalité


C'est un leg qui a permis la création d'une maison de retraite, de la Maison verte et d'un centre de guidance infantile, qui, à cause de restrictions budgétaires de l'hôpital, laisse maintenant la place à la Maison bleue. En décidant de pallier aux carences de l’État, le maire Ferdinand Bernhard a écouté associations et parents, dont sa suppléante Isabelle Decitre. Ils lui ont fait toucher du doigt les difficultés des familles d'enfants dits différents. « Aller à l'encontre de la vraie détresse et de la solitude est le devoir d'un élu. Il s'agit d'épauler ceux qui ont des charges complexes dans un domaine où l'on en fait jamais assez. » Ce qui n'exclut pas de demander aux communes dont les habitants fréquenteront la structure de mettre la main au porte-feuille.

La Maison bleue ouvrira ses portes fin septembre au 98, boulevard Joseph Audiffren, dans le quartier de la Baou Dans un premier temps, elle sera ouverte le mardi et le jeudi de 14h à 18h.

, le 18 juin 2016

Plus d'infos:

Autres photos:

René Moréno, à droite, avec son collaborateur Paul Brahim, fondateur du Haricot magique.
Les plus : aimés commentés lus