Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > Oui ou non à l’unité de la gauche aux régionales?
Le 17. octobre 2015 à 19h10

Sanary Régionales Oui ou non à l’unité de la gauche aux régionales?

Le PS organise un référendum pour inciter les écologistes et le Front de gauche à ne pas faire cavaliers seuls aux Régionales. On pouvait voter jusqu’à 16 heures samedi au Centre culturel de Sanary, mais le vote en ligne est possible jusqu’à dimanche.

Si les socialistes sont partis plus tard que les autres en campagne pour les régionales, c’est qu’il y a encore discussion entre partenaires. Ils ne perdent pas espoir de s’unir à Europe Ecologie-Les Verts et au Front de gauche. Pour les convaincre, le PS a organisé ce week-end un référendum sur l’unité de la gauche.

« Redonner du dynamisme »


Il s’agit d’une opération d’envergure sur tout le territoire. Le bureau de vote de Sanary, tenu par la secrétaire de la section de Sanary Jacqueline Boccardi, regroupait également les sections de Six-Fours et Bandol. Pour voter, il fallait fournir nom, prénom, adresse et code postal. A onze heures et demie, seules dix-huit personnes avaient fait le déplacement...

« Je déplore cette obstination à faire cavalier seul »


Le secrétaire de la section de Six-Fours Philippe Comani était également présent. Il a souhaité inviter les habitants de l’ouest Var à se rendre aux urnes ou à voter en ligne avant dimanche. « Pour éviter que la Région PACA passe à la droite extrême ou à l’extrême droite, ce qui aurait des conséquences sur le quotidien des gens qui habitent en PACA, il nous faut un rassemblement le plus large possible . Je peux comprendre que l’on puisse ne pas approuver l’action du gouvernement, mais il reste possible de se mettre d’accord sur un programme de gauche au niveau de la Région. »

« C’est dénaturer cet outil de la démocratie »


Jean-Pierre Meyer, secrétaire de la section ouest Var du PCF et membre du Conseil national du PCF, ne partage pas cet avis. Il reste très attaché au rassemblement de toutes les forces de gauche sur le plan local et en a souvent été l’initiateur quand les objectifs étaient partagés. « Monsieur Cambadélis sait très bien que la politique menée par le gouvernement en place, à de très rares exceptions, n’a de gauche que le nom. Il sait très bien que cet état de fait catastrophe, déboussole et désespère de nombreuses personnes au sein même de sa famille politique et au-delà dans tout le peuple de gauche qu’il ignore complètement en d’autres temps. Le rassemblement de la gauche ne se fait pas autour d’un référendum, c’est dénaturer cet outil de la démocratie, c’est une fois encore faire de la politique politicienne, ce que les citoyens vomissent chaque jour de plus en plus. Avant l’élection présidentielle j’avais participé aux primaires du Parti socialiste, je ne participerai pas à ce simulacre de référendum. »

, le 17 octobre 2015

Autres photos:

Philippe Comani, secrétaire de la section de Six-Fours. Jacqueline Boccardi, secrétaire de la section de Sanary, tenait le bureau de vote.
Philippe Comani, secrétaire de la section de Six-Fours.