Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > Un Conseil Municipal harmonieux
Le 31. juillet 2014 à 12h58

Sanary Politique Un Conseil Municipal harmonieux

Lors de ce Conseil Municipal de milieu d’été, les échanges cordiaux ont été de rigueur. Par contre, les dirigeants de notre pays ont été ouvertement attaqués et critiqués.

L’ordre du jour était plutôt chargé pour ce Conseil Municipal du 30 juillet, qui s’est déroulé dans une salle Marie Mauron bien pleine. Mais le point marquant de ce début de séance était l’absence d’Olivier Thomas et de Célicia Papadacci, membres de l’opposition.
Suite à un accrochage verbal, lors du Conseil Communautaire du 21 juillet, Olivier Thomas, Président du groupe ADS avait signifié par voie de presse, son intention de ne pas participer, ni lui, ni sa colistière.

Des récompenses pour débuter


Le début de séance a été l’occasion de récompenses. C’est tout d’abord pour l'association Dyspraxie France. Sa présidente, Isabelle Decitre s’est vu remettre 3 ordinateurs pour les enfants. C’est ensuite la ville de Sanary qui a été récompensée d’une Marianne d’Or, pour les baux à construction. Cela a donné lieu à une première intervention musclée du maire lisant un courrier visant à le discréditer auprès de l’organisateur du concours : « Que celui qui a écrit cette lettre ait le courage de lever la main ». Françoise Tourneur, Conseillère Municipale d’opposition se manifesta alors discrètement, ce qui fit réagir Ferdinand Bernhard : « Je vais pouvoir saisir le tribunal », dira-t-il…

Le gouvernement en ligne de mire


Passé cet épisode, la lecture des différentes délibérations pouvait alors commencer. L’objet 2014-125 concernait le réajustement de la subvention au CCAS, suite à la perception du loyer capitalisé pour l’Ehpad du Rosaire depuis septembre 2012. Ce fut l’occasion d’une première prise de parole par Didier George, un des quatre membres du groupe ADS, présent ce jour-là, pour une nouvelle explication sur cette méthode. Durant toute la soirée, ses interventions se multiplièrent, toutes empreintes de cordialité entre lui et le maire-Président de séance. A tel point que le maire déclara à un moment : « Vous êtes très en vue aujourd’hui, vous risquez de faire de l’ombre à un autre membre de votre groupe… ».
Deux points de ce Conseil Municipal portaient sur une motion visant clairement l’action du gouvernement. La première (2014-127), portait sur le soutien à l’action de l’AMF (Association des Maires de France), pour alerter les pouvoirs publics sur les conséquences de la baisse massive des dotations de l’état. Ferdinand Bernhard réagissait immédiatement à la suite d’une remarque de Didier George expliquant que ‘l’état doit faire des économies et que nous devons y participer’ : Je partagerais votre avis si l’état donnait l’exemple…Il est incapable de faire son travail et nous demande de le faire à sa place. ». La seconde motion était contre la suppression annoncée des départements. Là encore, après l’intervention de Didier George, le maire de Sanary réagissait vigoureusement : « On va supprimer les départements mais pas ceux qui y travaillent. Où est la réforme ?...Finalement, on fait et on défait. On a affaire à des charlots ! » A travers ces 2 motions le Maire faisait comprendre à l’assemblée que les économies du gouvernement se font sur le dos des collectivités locales et forcément sur les contribuables qui seront plus sollicités localement ! Il enfonçait le clou en abordant le point 136 concernant la motion sur la sécurité publique de Sanary. Évoquant les policiers affectés à Marseille, il ajoutait : « Comme l’état n’a plus d’argent, il prend là où c’est tranquille pour mettre là où ça l’est moins. Jusqu’à ce que ça soit moins tranquille chez nous. Là encore l’état nous oblige à augmenter les effectifs de la Police Municipale… ».

La suite de la séance s’est passée dans le calme. Même le point sur la modification du PLU (portant il est vrai sur la protection du Gros Cerveau), n’a soulevé aucune remarque. Juste quelques questions…de Didier George.
Leader ce jour-là de l’équipe d’opposition, ce dernier a joué son rôle parfaitement, en approuvant certaines mesures de la municipalité qu'il jugeait bonnes et en s’opposant à d’autres. Preuve que l'on peut travailler ensemble pour faire avancer la commune. C’est rassurant !

PH, le 31 juillet 2014

Autres photos:

Isabelle Decitre s’est vu remettre 3 ordinateurs pour les enfants. Ferdinand Bernhard Didier George
Isabelle Decitre s’est vu remettre 3 ordinateurs pour les enfants.
Les plus : aimés commentés lus