Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > L'élue Arielle Sarazin n'a plus de délégation
Le 6. juin 2013 à 01h11

Sanary Politique L'élue Arielle Sarazin n'a plus de délégation

Depuis mercredi l'élue Arielle Sarazin s'est vue retirer sa délégation aux élections, à l'état civil, aux cimetières et aux balcons fleuris. Rencontre avec l'élue.

Arielle Sarazin n'a plus de délégation.

Arielle Sarazin n'a plus de délégation.

Contacté, le maire Ferdinand Bernhard parlait de non événement, nous expliquant simplement: "j'ai reçu une lettre d'Arielle Sarazin lundi, je l'ai appelée pour savoir si elle voulait démissionner, sa réponse fut positive. Je lui ai donc à ce jour (mercredi) retiré sa délégation". Il n'a pas voulu s'étendre sur cette rupture, confirmant simplement que leur relation était devenue tendue avec le temps.
Quant à Arielle Sarazin, elle nous expliquait que les rapports tendus entretenus avec le maire n'étaient pas liés à l'affaire Hersen, même si cela avait dû contribuer au divorce, mais que cela remontrait plus à la perte de sa délégation voilà deux ans liée au commerce et au domaine public: "je n'ai jamais compris et je n'ai jamais pu avoir une discussion avec lui sur cette décision. Pourtant j'ai travaillé dur, je me suis investie. Quant à Louis Hersen, je tiens à préciser que je ne me suis jamais prononcée sur le fond, mais c'est surtout la manière qui ne m'avait pas plu, c'était une question d’honnêteté intellectuelle et de morale, c'est pourquoi j'ai produit une attestation pour rétablir la vérité sur son éviction".
Visiblement les rancœurs et les incompréhensions se sont accumulées, jusqu'à aujourd'hui où tout est sorti sur la place publique: "je n'ai pas fait de démarche pour médiatiser cela, visiblement c'est parti d'un tweet d'Olivier Thomas qui en a été informé, et Var Matin (voir l'édition de mercredi) m'a contactée. Je n'ai nullement l'intention de rejoindre un quelconque groupe d'opposition actuel". Puis de préciser: "je n'ai rien à redire sur ce que Ferdinand Bernhard a fait de la ville, il en a fait une ville attractive, je ne me place pas sur des divergences politiques, mais plutôt sur la gestion de son équipe. Il a son caractère et j'ai le mien, ce n'était plus possible".
Et sur son avenir: "je vais siéger en conseil municipal, il y a des gens qui me soutiennent, après je verrai bien si le maire demande au conseil de se prononcer sur ma destitution ou pas. Je suis entrée en politique lorsqu'il m'a sollicitée, je ne suis pas une politique, je suis chef d'entreprise, j'ai mes convictions et j'ai besoin de dire les choses, je ne peux pas faire semblant et me taire si je ne suis pas d'accord". Seule certitude, elle ne sera bien évidemment pas auprès du maire pour les prochaines municipales. Après, elle ne ferme aucune porte pour l'avenir, et confirme simplement qu'elle ne sera pas auprès des groupes d'opposition actuels.

D.D, le 06 juin 2013