Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > C’est fait ! Ferdinand Bernhard et ses adjoints sont...
Le 5. avril 2014 à 15h16

Sanary Politique C’est fait ! Ferdinand Bernhard et ses adjoints sont officiellement en place

La grande messe du premier Conseil Municipal s’est déroulée dans un théâtre Galli archi-comble. Sans surprise, Ferdinand Bernhard entame son 5ème mandat. Ses 9 adjoints aussi ont été nommés avec Patricia Aubert, toujours 1ère adjointe.

Qui a dit que la politique n’intéresse plus personne ! A voir le théâtre Galli plein, comme pour un concert des Rolling Stones, on peut en douter. Bien sûr Galli n’est pas le Zénith de Paris et encore moins le Stade de France, mais quand même, cette affluence sentait bon la démocratie. Sur scène, il y avait de nouvelles têtes, on s’en doute. D’abord dans l’équipe municipale, qui s’est renouvelée pour un peu plus de sa moitié, et puis du côté de l’opposition, avec un David Guis studieux , au côté d’un Daniel Alster rodé à l’exercice et, à l’autre bout, Olivier Thomas, cette fois accompagné de 5 de ses colistiers, côtoyant la toute jeune Nathalie Gavet, étudiante en Master 2 Commerce, Décision, Gestion.

L’heure des votes


La grande messe put alors commencer. C’est le fidèle et apprécié Jean Brondi qui entama la soirée par un discours bref et nostalgique avant le traditionnel vote à bulletin secret: « Nous n’oublions pas tous ceux qui ont servi Sanary, pour que le village soit toujours plus beau » dira-t-il. Trois candidats postulaient au poste de Maire, Ferdinand Bernhard, Olivier Thomas et David Guis.
Le dépouillement commença alors et le premier bulletin tiré était au nom de …David Guis, ce qui fit réagir la salle. Suivirent de nombreux bulletins pour le maire sortant. Quelques un furent évidemment tirés au nom d’Olivier Thomas. Les clameurs d’un petit groupe réveillèrent alors une assemblée concentrée. Le tirage, logique, fit état de 26 votes pour Ferdinand Bernhard, 6 pour Olivier Thomas et … 1 pour David Guis.
Ferdinand Bernard était officiellement nommé au poste de Maire.
La suite du protocole s'est donc poursuivie par le vote des 9 adjoints. Là encore, c’est logiquement la liste de Patricia Aubert qui a été élue. Les 9 adjoints de Ferdinand Bernhard sont donc :
- Patricia Aubert 1er adjoint / Conseiller Communautaire
- Jean Brondi, 2è adjoint / Conseiller Communautaire
- Yvelise Damman, 3è adjoint / Conseiller Communautaire
- Jean-Luc Granet, 4è Adjoint / Conseiller Communautaire
- Muriel Canolle, 5è adjoint / Conseiller Communautaire
- Yves Fauqueur, 6è adjoint / Conseiller Communautaire
- Fanny Mazella, 7è adjoint / Conseiller Communautaire
- Pascal Gonet, 8è adjoint / Conseiller Communautaire
- Robert Porcu, 9è adjoint
Parmi les autres conseillers municipaux de la majorité, Danielle Canese est Conseillère Communautaire. L’opposition a 2 conseillers communautaires, Olivier Thomas et Cécilia Papadacci.

Un long discours


Après la remise des écharpes tricolores au maire (avec les glands dorés) et aux 9 adjoints (avec les glands argent), ce fut ensuite le moment du discours du Maire. Celui-ci d’une durée de ¾ d’heure fut instructif, plein d’émotion et entrecoupé de brefs intermèdes humoristiques, comme le fait si bien Ferdinand Bernhard.
Il remercia tout d’abord l’assistance, tous ceux qui l’avaient suivi et amené jusqu’à son 5ème mandat. « Si je suis encore là, c’est que les habitants ont bien dû se rendre compte de ce que nous avons fait pour la ville », dit-il. Il évoqua ensuite ses parents avec émotion : « En fait, je n’ai fait que les copier. Ils cultivaient la terre, afin qu’elle rapporte un tout petit peu, en se brisant les reins… ». Il dédia alors sa victoire à tous ceux qui l’avaient accompagné : « Le résultat de ce travail n’est pas le fruit d’un seul homme, mais d’une multitude… ».
Il s’adressa alors à Jean-Pierre Meyer : « Vous avez raison, la politique n’est pas un métier, alors je continuerai à être dentiste, pour garder le contact avec les réalités de la vie ». Il le remercia, ainsi que David Guis et Pierre Relave, pour leur campagne loyale, toute en retenue, et les invita à venir dans son bureau leur exposer toute idée qui serait dans l’intérêt de la ville. Dans une longue évocation et sans jamais le citer, il rappela tout le mal qu’avait fait son quatrième opposant lors de cette campagne… « Attaquer un maire sortant comme cela a été fait, est indécent.»
Il évoqua ensuite, tout ce qui avait été fait dans la ville et ce qui serait fait, en citant le commissariat qui restera à Sanary ou la caserne des Pompiers qui se termine.
Il parla de religion, de Saint Nazaire et de la croix de l’église qui est éclairée alors que certains voudraient la voir disparaître : « Nous n’avons pas honte de nos croyances, de nos origines et nous respectons toutes les autres. Ils sont les bienvenus, mais chez nous, c’est comme ça et pas autrement. »
Il revint sur tous les points abordés lors de sa campagne, pour infirmer les critiques et confirmer que ce 5ème mandat se ferait dans la continuité des précédents.
Il poursuivit par un hommage à Jean Brondi : « Je suis ému qu’il m’ait remis aujourd’hui cette écharpe, parce que c’est un homme bon et généreux. »
Et pour conclure : « J’espère que dans les années qui vont s’écouler, un peu plus de sérénité régnera sur la ville. Je ferai ma part d’effort… Je demande pardon à ma famille et je dédie cette victoire à ceux qui m’aiment ».

Tout le cortège s’est ensuite dirigé au monument de la Victoire pour y déposer une gerbe, avant le pot de l’amitié.
Les 6 prochaines années sont en marche.

PH, le 05 avril 2014

Autres photos:

Le discours de Jean Brondi Le conseil municipal à l'heure du vote...