Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > Le Groupe de plongeurs démineurs de la Méditerranée...
Le 26. août 2011 à 18h59

Sanary Object suspect Le Groupe de plongeurs démineurs de la Méditerranée en action

Vendredi matin, le Groupe de plongeurs démineurs de la Méditerranée est intervenu aux alentours de la plage de Beaucours pour identifier et retirer un objet suspect.

Le Groupe de plongeurs démineurs de la Méditerranée est intervenu aux alentours de la plage de Beaucours vendredi matin pour extirper un objet suspect.

Le Groupe de plongeurs démineurs de la Méditerranée est intervenu aux alentours de la plage de Beaucours vendredi matin pour extirper un objet suspect.

Tout a débuté mercredi où un plongeur amateur a été surpris par la présence d'un objet de forme ovoïde calé dans une roche à moins d'un mètre de profondeur et de deux mètres du bord dans la zone de la baie de Cousse (entre le port de La Gorguette et la plage de Beaucours). L'objet se situait pratiquement en contre bas de la villa la Sanarytaine et n'était d'ailleurs pas accessible à pied. Cela pouvait faire penser à un engin explosif. Le plongeur a alerté le poste de secours de Beaucours, et Jean-Louis Jacquemus (responsable des sauveteurs) a alerté le Centre opérationnel départemental d'incendie et le maître de port Jean-Michel Preynat.
Jean-Louis Jacquemus et Jean-Michel Preynat sont allés ensuite sur le site pour effectuer un balisage tandis qu'un maître nageur sauveteur a effectué une plongée pour confirmer les dires du plongeur amateur. Après avoir photographié le site et enlevé la balise pour ne pas attirer l'attention, la machine a été mise en route avec la prise en charge par le CODIS, la préfecture maritime pour contacter le service de déminage basée à l'arsenal de Toulon. Et jeudi matin, quatre Officiers mariniers du groupe de plongeurs démineurs de la Méditerranée sont intervenus sur le site tandis que Jean-Louis Jacquemus et Jean-Michel Preynat étaient à bord d'un zodiac pour leur indiquer la zone et sécuriser le site si cela s'avérait nécessaire.
Dans un premier temps ils ont essayé de repérer précisément l'objet. Une fois découvert, ils ont fait signe au zodiac de s'éloigner et l'ont extirpé assez rapidement des roches après s'être assurés de la non dangerosité de l'objet. Un officier expliquait: "Nous allons l'emmener pour l'identifier, il n'y a pas de danger. Il s'agit peut-être d'une munition, d'un lest ou d'un plomb de sonde". D'une longueur de près de 25 cm, l'objet avait de quoi intriguer et inquiéter légitimement le plongeur qui l'avait remarqué. Mais il n'y avait aucune certitude concernant son identification si ce n'est l'absence de risque. Le groupement composé de quatre hommes a effectué l'opération avec une maîtrise assez impressionnante et en une heure l'affaire était réglée.

D. D., le 26 août 2011

Autres photos:

L'objet en question, munition, plomb de sonde, lest?  Jean-Louis Jacquemus et Jean-Michel Preynat sont partis du port de la Gorguette pour assister à l'opération. Il a fallu dix bonnes minutes avant de retrouver l'objet.
L'objet en question, munition, plomb de sonde, lest?