Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > Le dispositif a bien fonctionné lors de l'épisode neigeux
Le 27. janvier 2011 à 17h00

Sanary Faits divers Le dispositif a bien fonctionné lors de l'épisode neigeux

Tout le monde a travaillé dans le même sens lors du surprenant épisode neigeux et aucun incident grave n'a été à déplorer. Le plan de sauvegarde communal a permis la prise en charge de personnes en difficulté.

Le major Daniel Antomarchi, chef de centre.

Le major Daniel Antomarchi, chef de centre.

Le major Antomarchi nous racontait ce fameux épisode neigeux: "c'est assez rigolo, l'après-midi nous étions réunis avec le maire et de nombreuses autorités pour évoquer le plan communal de sauvegarde. A la fin de la réunion je rentre sur Toulon, et de là mes gars m'appellent et me décrivent ce qui se passe. J'avais du mal à le croire d'autant plus qu'il ne se passait rien à Toulon". Les appels affluaient face à la grêle puis à la neige qui tomba bloquant les automobilistes: "c'est le Centre de gestion d'intervention Ouest qui dispatche les interventions entre les centre de secours. Là j'avais un effectif important pour l'occasion avec 21 sapeurs-pompiers. Il faut dire que c'était impressionnant de voir l'ancien chemin de Toulon ou la route de Bandol qui étaient recouverts de neige". Un semi-remorque bloquait d'ailleurs la circulation, n'arrivant plus à manœuvrer, et les sapeurs-pompiers intervinrent à plusieurs reprises pour récupérer des automobilistes qui ne pouvaient plus repartir. A la demande du groupement ouest la municipalité ouvrit rapidement une salle pour accueillir les "victimes": "nous avons à Sanary une cellule de crise qui s'inscrit dans le plan communal de sauvegarde qui permet de préparer préventivement les différents acteurs à des situations exceptionnelles comme des inondations par exemple" nous expliquait Jean-Luc Granet, un des responsables: "Nous avons réagi rapidement et avons ouvert la salle polyvalente pour accueillir du public. Le souci dans ces cas là est qu'on ignorait le nombre de personnes à accueillir. Nous sommes aussi allés chercher boissons et alimentations auprès d'Intermarché Ollioules dont le directeur nous avait ouvert exprès". Pour l'anecdote ce dernier (qui gère aussi Netto) a offert le tout. Ils furent ainsi une dizaine de personnes à être emmenées dans cette salle et la municipalité prit en charge deux couples pour les loger au Centre Azur.
Le major Antomarchi et Jean-Luc Granet soulignaient la très bonne entente entre les différents protagonistes à savoir la police municipale, nationale, les sapeurs-pompiers et la municipalité dont certains de ses services furent grandement sollicités, ce qui aura permis une plus grande réactivité. Le major nous disait: "Nous avons dû effectuer une vingtaine d'interventions en un espace de temps réduit, il a surtout s'agit de mise en sécurité. Il n'y a pas eu de blessé à déplorer". Une automobiliste s'est quand même retrouvée dans la Reppe avec sa voiture au niveau du pont piétonnier reliant les lônes: "Ce n'est pas nous qui sommes intervenus. Par contre j'ai dû envoyer une équipe de sauveteurs côtier le lendemain matin pour mettre des sangles sur la voiture afin de la remonter".
Le lendemain le paysage était certes joli à voir mais le verglas avait aussi fait des siennes et automatiquement les pompiers durent intervenir à une dizaine de reprises pour de "la bobologie": "il y a eu quelque personnes âgées qui ont chuté, certains se sont fracturés le poignet. Même quatre jours après, on a fait encore des interventions liées à des chutes tellement le verglas persistait". Au lendemain de l'épisode neigeux, certaines voies restaient dangereuses, décision fut prise de fermer à la circulation une portion du chemin de Toulon entre la Guicharde et le garage Mercedes. L'opération dura deux heures où les sapeurs-pompiers, la police et les services techniques travaillèrent ensemble pour dégager la neige et saler les voies : "Franchement j'ai discuté avec des anciens qui me disaient n'avoir jamais vu ça". Au final tout s'est bien passé, et cet épisode restera très exceptionnel.

D.D, le 27 janvier 2011

Autres photos:

Un paysage inhabituel. Certains auront profité de la neige pour faire parler leur sens artistique.
Un paysage inhabituel.