Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > L’association Bati Bati continue d’œuvrer pour la jeunesse...
Le 22. mars 2016 à 22h22

Sanary Vie associative L’association Bati Bati continue d’œuvrer pour la jeunesse de Tignère

Ce soir l’association Bati Bati s’est vue remettre un chèque de mille euros par le club Kiwanis baies de Sanary-Bandol-Ollioules. L’événement s’est tenu à Sanary au Centre Azur. L’argent reversé permet de soutenir l’action de Bati Bati pour la jeunesse et l’éducation dans le village de Tignère au Cameroun.

Aboubakar Abdoullahi président de l'association Bati Bati brandissant avec joie le chèque de 1000€ versé par le club Kiwanis.

Aboubakar Abdoullahi président de l'association Bati Bati brandissant avec joie le chèque de 1000€ versé par le club Kiwanis.

La générosité du club Kiwanis baies de Sanary-Bandol-Ollioules n’est plus à démontrer. Le président du club Henri Ribot procède ce soir, au Centre Azur de Sanary, à une remise de chèque de mille euros pour l’association Bati Bati. Cette dernière œuvre dans le village de Tignère au Cameroun. L’action du président Aboubakar Abdoullahi est tournée vers la jeunesse et l’éducation. L’argent permet de pérenniser la « Tontine du livre » ainsi que d’agir sur le plan sportif et médical.

Acheter des manuels scolaires


La « Tontine du livre », qu’est-ce que c’est ? Les tontines, très présentes en Afrique et en particulier au Cameroun, sont des associations collectives d’épargne. Elles permettent de financer les projets des membres. La « Tontine du livre » finance elle un projet collectif : « Elle permet d’acheter des livres scolaires pour des élèves de 4ème et de les mettre à leur disposition », explique Aboubakar Abdoullahi. Avec un sondage réalisé auprès des enfants, l’association se rend compte que seulement 5 élèves sur 180, ont des manuels scolaires. Du côté du sport, le financement de la construction d’un terrain multi-sport est achevé. « En termes de santé, l’Organisation Mondiale de la Santé met à disposition du matériel multimédia. Ainsi des formateurs animent des ateliers sur la prévention des risques liés au SIDA par exemple », renseigne le président.

Être à l’écoute des villageois de Tignère


« J’ai choisi Tignère parce que c’est le village de mon enfance », éclaire Aboubakar Abdoullahi. Et de préciser : « Comme on maîtrise le terrain sur place et qu’on connaît les ressources manquantes, notre action devient plus efficace ». L’association Bati Bati est à l’écoute des villageois. Ces derniers peuvent soumettre des propositions en fonction de leur besoin du moment. « Depuis presque deux ans, le village dispose de fontaines à eau pour un accès à l’eau potable facilité », dit le président de l’association avec fierté.
Le club Kiwanis baies de Sanary-Bandol-Ollioules, récolte des fonds grâce à diverses manifestations : le salon de l’auto à Ollioules, des soirées de présentation de grands compositeurs ou encore un opéra dans les chais. Des fonds permettant de « rendre service » à d’autres associations comme celle de Bati Bati.

, le 22 mars 2016

Autres photos: