Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > Ferdinand Bernhard tenait sa dernière réunion publique
Le 13. mars 2011 à 22h57

Sanary Société Ferdinand Bernhard tenait sa dernière réunion publique

Samedi après-midi le conseiller général sortant tenait une réunion publique au Théâtre Galli en compagnie de sa suppléante Isabelle Decitre. Il s'est exprimé sur son engagement et son bilan tout en abordant la réforme des collectivités territoriales.

Ferdinand Bernhard est le conseiller général sortant.

Ferdinand Bernhard est le conseiller général sortant.

Ferdinand Bernhard est maire de Sanary et se présente pour la cinquième fois à cette élection pour le canton d'Ollioules. Sa suppléante Isabelle Decitre est actuellement assistante à l'école maternelle d'Ollioules et assume "des responsabilités bénévoles au niveau départemental dans des associations qui ont pour but l'aide et le soutien des parents confrontés au handicap de leur enfant présentant des troubles cognitifs".
Il devait y avoir autour de 600 personnes pour cette réunion publique de samedi. Le conseiller général sortant a fait valoir son bilan, son expérience et a expliqué la complexité de certains dossiers qui peuvent mettre des décennies avant d'aboutir comme le pont sur la Reppe par exemple.
"J'ai souhaité être candidat avec l'étiquette de la majorité départementale", dans la mesure où cela répondait aux deux conditions qu'il énoncera: "être conseiller général et voter le budget et le compte administratif du président, point à la ligne". Il a rappelé le soutien d'Hubert Falco "qui n'est pas revenu sur ses déclarations" et du président du conseil général Horace Lanfranchi. Il a aussi amusé l'assistance, en rappelant qu'en 1985 il était le benjamin, et aujourd'hui "non le doyen mais le plus ancien. Je suis le canal historique de la majorité départementale". Son intervention s'est d'abord concentrée sur le rôle du Conseil général: "le conseiller général n'est pas un super maire...je découvre que la plupart des candidats vont révolutionner le département: chômage, précarité..". Il a aussi abordé la réforme des collectivités territoriales, affichant un certain scepticisme sur les supposées économies avancées par cette réforme dans la mesure où les quelque 4.000 fonctionnaires du Conseil général resteront, qu'il faudra peut-être agrandir l'hémicycle du Conseil régional. Ce dernier a souligné que rien n'était encore sûr pour cette réforme qui pourrait être remise en question lors des présidentielles. Il a également montré sa réticence vis à vis des communautés d’agglomérations devant un contribuable confronté à de nouvelles taxes. Dans son allocution il fut question de la caserne des pompiers: "le dossier avance" et a rappelé la complexité du projet dans la mesure où c'est le SDIS qui, légalement, doit construire les casernes. En conclusion il appela les personnes présentes à se mobiliser, et le soutenir dès le premier tour, affichant son envie et sa motivation d'exercer un nouveau mandat.

Le candidat a présenté un programme sous forme de bilan


Dans son document de campagne Ferdinand Bernhard évoque les projets tout en présentant son bilan. Plusieurs thématiques sont abordées comme l'échangeur autoroutier à l'horizon 2014 "qui permettra de désengorger de manière sensible l'ensemble du réseau routier de tout l'ouest toulonnais". Ferdinand Bernhard explique dans son programme que "ce projet a rencontré de nombreuses difficultés.. La solution la plus efficace et la plus économique est donc la mise en oeuvre d’un échangeur à péage, le choix d’un échangeur “non payant” revenant beaucoup plus cher aux collectivités (66 millions d’euros). "
Concernant les routes: "L’ensemble des routes départementales du Canton a bénéficié de mesures destinées à favoriser la sécurité, ainsi qu’à en améliorer les conditions de circulation. Il s’agit d’aménagements qui ont fait leurs preuves, et qui sont désormais généralisés sur les voies dont le département a la responsabilité", le maire entendant pour le prochain mandat réaliser l'aménagement de la RD11 et de la RD 206.
Il est aussi question du franchissement de la Reppe: "il y a plus de 40 ans déjà qu’a été estimée indispensable, pour le désengorgement de toute la circulation sur le littoral, la création d’un franchissement de la Reppe entre les communes de Six-Fours-les-plages et de Sanary-sur mer. Plusieurs fois enterré, ce dossier, grâce à l’opiniâtreté de Ferdinand Bernhard a pu aboutir à un accord pour la création non pas d’un, mais bien de deux ponts sur la Reppe... Cet accord intègre la réalisation des ponts sur la Reppe aux étapes de mise en service de l’échangeur autoroutier ; les travaux devraient donc démarrer dans les 18 mois. " Dans son allocution il a fait allusion à l'épisode des bus bloqués: "il a fallu cela pour réunir tout le monde autour d'une table".
Le candidat a aussi mis en avant le projet de la gare d'Ollioules/Sanary co-financé par le Conseil général, sa politique en faveur des personnes âgées ou handicapées: "Le Canton bénéficie de plus de 20 millions d’euros d’aide sociale lors de chaque mandat ...Actuellement deux maisons de retraite ouvertes aux anciens du canton sont en projet très avancé à Sanary au centre ville et avenue du Nid."
Le conseiller général sortant avance que lors de ce mandat "plus de 30 millions d'euros ont été attribués pour les quatre communes de notre canton".
Toujours sur son bilan, il fait valoir son initiative d'avoir instauré l'informatique dans les écoles, d'avoir favorisé les programmes liés au développement durable pour les écoliers et il annonça l'ouverture prochaine d'une crèche en précisant; "sur les quatre crèches de la commune, 1/4 accueille des enfants des communes du canton. La nouvelle nous coûtera 1500€ par mois alors que celle que j'ai fermé nous coûtait 250.000€ par an".

D.D, le 13 mars 2011

Autres photos:

La réunion s'est déroulée samedi après-midi. Isabelle Decitre, suppléante.
La réunion s'est déroulée samedi après-midi.