Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > Les gens du voyage occupent trois sites
Le 27. mai 2012 à 20h00

Sanary Fait divers Les gens du voyage occupent trois sites

Depuis quelques jours, des gens du voyage se sont installés sur une propriété privée. Samedi soir ce fut au tour de l'ancien camping Péchiney et depuis dimanche matin, c'est le stade de la Guicharde.

Dimanche soir au stade de la Guicharde.

Dimanche soir au stade de la Guicharde.

Dans la nuit de jeudi à vendredi une vingtaine de caravanes se sont installées sur le terrain d'une propriété privée du côté du chemin de la Tourelle. Même si le début a été mouvementé, finalement une convention a été signée entre le propriétaire, les gens du voyage et la préfecture; visiblement cela se passe bien et ils devraient partir en début de semaine.
Par contre, cela a été plus délicat samedi soir où près de 140 caravanes se sont installées à l'ancien camping de Péchiney. L'élue Arielle Sarazin était d'astreinte, et n'a pu empêcher leur venue. Des dégâts matériels ont été constatés, avec le mur de la clôture détruit. Police municipale et nationale étaient sur les lieux.
Re-belotte dimanche vers 10 heures du matin, où le portail de l'entrée du stade de la Guicharde a été fracturé afin que les caravanes s'y installent. Le gardien Antonio a essayé de les en empêcher, rejoint par l'autre gardien William, l'élue Ariel Sarrazin et Jean-Luc Granet ainsi que les policiers municipaux; il n'y avait pas la police nationale dans la matinée. L'installation s'est effectuée par petits groupes, il n'y avait qu'une quinzaine de caravanes dans la matinée, et le soir il devait y en avoir près de cinquante.
A la Guicharde il s'agit de l'association "la vie du voyage", et à Péchiney, de "vie et lumière". Le représentant de la Vie du voyage nous disait: "on a silloné plusieurs villes, et on n'a trouvé aucun site pour s'installer. Au départ on avait décidé d'aller du côté du stade du Léry, mais tout a été bétonné. On a trouvé juste ce stade. Le problème est tout simple: on n'a aucun lieu, on n'a pas d'autre choix, mais on s'engage à laisser les lieux propres et on devrait partir le 8 juin".
Les élus et agents présents n'ont eu d'autres alternative que de constater leur installation. Mis devant le fait accompli, un dialogue a pu être instauré. Mais l'association a l'habitude de ces bras de fer, et s'attend aux procédures qu'engagera la commune, qui en mènera deux en simultané pour Péchiney et la Guicharde dès mardi. Le hic c'est que le stade de la Guicharde devrait accueillir un tournoi de football national les 9 et 10 juin, et pas sûr que cela soit possible, dans la mesure où la pelouse risque de souffrir.
Le maire Ferdinand Bernhard a réagi: "je trouve inadmissible que des caravanes envahissent des lieux publics en procédant à des dégradations! On va porter plainte et on va gagner comme d'habitude". Tout en soulignant qu'il ne fallait pas s'étonner après des scores du FN, renvoyant la droite et la gauche dos à dos, tout en soulignant: "je parle bien des caravanes et pas des gens, car quelque soit leurs nationalités, grec, belge ou autres, le problème est l'illégalité de ces installations et les dégradations".
Toute la journée les élus ont sillonné les deux sites, les gens du voyage cherchant des points d'eau. Drôle d'ambiance, et on doute que lorsque la commune aura construit l'aire de passage près de l'autoroute (une trentaine d'emplacements), le problème de l'accueil des gens du voyage soit solutionné. En quelques jours la commune a eu pas moins de 200 caravanes, elle aura ainsi juste la possibilité d'accélérer les procédures d'expulsion, le problème étant plus global dans l'ensemble de la région. Il faudrait que chaque ville ait des emplacements, la plus grande aire d'accueil devant être à Fréjus. Le problème est ainsi loin d'être simple.

D.D, le 27 mai 2012

Autres photos:

Elus, police municipale et gardiens présents sur les lieux dès le matin. Installation des gens du voyage au stade de la Guicharde dimanche matin.
Elus, police municipale et gardiens présents sur les lieux dès le matin.