Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > L'histoire se termine bien pour le Yacht
Le 15. mars 2013 à 20h41

Sanary Fait divers L'histoire se termine bien pour le Yacht

Le Yacht de 26 mètres a pu être remis sur les rails vendredi matin après des opérations délicates menées par plusieurs intervenants. Rencontre avec le gérant de l'entreprise Applications Subaquatiques qui nous a expliqué le processus.

Dernière opération vendredi matin pour le Yacht.

Dernière opération vendredi matin pour le Yacht.

L'histoire se termine "bien", dans la mesure où le pire a été évité, grâce à la mobilisation de plusieurs intervenants toute la journée de jeudi avec les agents du chantier naval des baux, les pompiers, la capitainerie, l'entreprise subaquatique... Le yacht n'a pas chaviré, les salles de machine n'ont pas été atteintes et aucune pollution n'est survenue. Pour mémoire, la mise à l'eau s'était déroulée mercredi, où les conditions météo étaient bonnes, mais un problème est survenu, et le yacht s'était retrouvé en position bloquée sur le portique, la forte houle de jeudi a fait bouger le bateau et la situation a empiré.
Les opérations se sont déroulées jusqu'aux alentours de minuit jeudi et ont repris vendredi matin. Richard Hustache, d'Applications Subaquatiques, nous a expliqué le détail de l'ensemble des opérations, soulignant que celles-ci étaient plutôt rares et très délicates compte tenu de la longueur et de la hauteur de l'embarcation: " on a pris en charge le bateau suite à la problématique du déraillage. On est venu en urgence, car dans cette situation là, il ne fallait absolument pas perdre de temps." Et d'expliquer: "On a apporté 50 tonnes de moyens de levage subaquatique, et travaillé en très bonne collaboration avec les pompiers qui ont assuré le pompage".

Le Yacht menaçait de chavirer à tout moment


Il fallait absolument équilibrer le yacht qui menaçait de chavirer à tout moment, les manoeuvres étaient très délicates: "en début de soirée de jeudi, la situation était bien avancée, on avait pris la décision de prendre le chariot et le bateau pour remonter l'ensemble". Et à 23h45, l'équipe était parvenue à faire en sorte que le bateau soit hors eau, tandis qu'en fin d'après-midi une entreprise avait pris la suite des pompiers pour le pompage. Vendredi matin il s'agissait de réaliser le plan de calage, et mettre le bateau à sec. Opération réussie, Richard Hustache précisant: "on a réussi à préserver de l'eau les salles de machines, chose qui était essentielle, ce fut un travail très physique, et il fallait surtout être réactif, prendre rapidement des décisions". Plusieurs opérations seront bien évidemment nécessaires pour cette embarcation comme la réparation de la coque, l'assèchement du bateau, le rinçage intérieur. Encore du travail en perspective avant que l'embarcation puisse reprendre la mer.

D.D, le 15 mars 2013

Autres photos:

L'entreprise Applications Subaquatiques était aussi au Brusc vendredi après-midi avec son équipe  Benoît, Franck, Alex, Ben...