Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > Défilé du 14 juillet : l’occasion d’un message de tolérance
Le 15. juillet 2015 à 10h04

Sanary Animations Défilé du 14 juillet : l’occasion d’un message de tolérance

Le défilé du 14 juillet est traditionnellement parti de la mairie pour aller au monument de la Victoire. Ce fut l’occasion pour le maire Ferdinand Bernhard de délivrer un message de tolérance et de fermeté.

Comme les années précédentes, le défilé du 14 juillet a été teinté de rouge. Effectivement, il n’y a pas de chars qui défilent à Sanary, mais une belle caserne de pompiers. Aussi, c’est un défilé de véhicules rouges qui a déclenché les applaudissements d’un public nombreux, avec à sa tête le lieutenant Antomarchi dans une rutilante Jeep rouge, et au passage de l’antique 2ch, encore plus pimpante qu’à son époque ! Il y avait aussi les JSP (Jeunes Sapeurs-Pompiers) de Sanary menés par Jean-Louis Jacquemus. Ce sont ensuite les deux 4x4 du CCFF (comité communal des Feux de Forêt), qui ont laissé place au défilé à pied.
Les jeunes de la préparation militaire marine de la Seyne ont ouvert le cortège. Ils étaient suivis de la fanfare de la Saint Nazairienne, menée par Eric Mendez, des porte-drapeaux, et enfin du maire de la ville, Ferdinand Bernhard, accompagné du Commissaire divisionnaire Gilles Valérian, du Capitaine de frégate Dominique Thénot, et de nombreux élus et membres du conseil municipal de la ville auxquels de nombreux citoyens ont emboités le pas.

Toujours un message


Alors que tout ce monde s’était regroupé devant le monument de la Victoire, Jean-Jacques Poiret a rappelé l’histoire du 14 juillet, devenu fête nationale en 1880, à l’initiative de Benjamin Raspail. C’est donc en 2015, la 135è fête nationale qui était honorée.
Après une première Marseillaise, deux gerbes ont été déposées. La première au nom de la Société d'Entraide des Membres de la Légion d'Honneur par le Colonel Roger Carpentier, son président, Claude Lesquere, Médecin en chef, Président honoraire et Jean Pernin, délégué pour la ville de Sanary. La seconde a été déposée pour la ville par Ferdinand Bernhard, Maire de Sanary, le commissaire Gilles Valérian et le Capitaine de Frégate Thénot.

Dans un bref discours, Ferdinand Bernhard su faire passer son message : « Tous ceux qui sont morts pour la France souhaitaient un pays où règne la liberté et la plus grande équité pour les uns et les autres » Rappelant le nom des deux sénégalais inscrits au Monument aux morts, il ajoutait : « A Sanary, nous accueillons tous ceux qui viennent pour la paix en respectant ce que nous sommes. » Rappelant son attachement à la liberté et à l’installation de la crèche à Noël, il concluait : « Jamais je ne ferai de discrimination entre les uns et les autres, pour respecter ce que nos anciens nous ont livré. »

PH, le 15 juillet 2015

Autres photos:

La foule autour du parcours