Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > Les écrivains à l'honneur à la médiathèque
Le 23. octobre 2011 à 18h30

Sanary Culture Les écrivains à l'honneur à la médiathèque

19 auteurs régionaux étaient invités pour un café rencontre salle Marie Mauron samedi.

Pierre Draï (au micro) était présent samedi au café d'auteurs à la médiathèque et a présenté son livre "la mémoire déverrouillée".

Pierre Draï (au micro) était présent samedi au café d'auteurs à la médiathèque et a présenté son livre "la mémoire déverrouillée".

Ariane Céris, directrice de la médiathèque avait convié samedi 19 auteurs régionaux, et le public est venu en continu toute l'après-midi salle Marie Mauron. On retrouvait certaines figures bien connues comme Andrée Terlizzi ou Roger-Pol Cottereau avec ses "sanaryennes", un très joli recueil de poèmes. Il y en avait pour tous les goûts, comme des livres jeunesses avec Florence Pillais-Butterati ou le grand livre sur la commune de Jean Picano "Sanary carnets d’un ethnologue". Etaient aussi présents les fidèles de ce type de rendez-vous tel Gérard Loridon qui présentait"une fiction totale" avec ses "pilleurs d'amphores", un roman conçu avec sa femme Dany. Pour une fois il a fait le choix du romanesque, et on retrouve son phrasé et ses expressions sans pareil. Pour le moins il ne manque pas d'imagination et, avec lui, la fiction se mêle souvent avec la réalié mais "toute ressemblance avec quiconque" ne serait que pure coïncidence.
A ses côtés son grand ami Patrick Mouton, très connu pour la "malédiction du grand Saint-Antoine" et qui présentait ici un roman "dieu a-t-il reconnu les siens?" : "1699: Clément d'Abeau est un jeune médecin cévenol. La guerre des Camisards se répand comme une traînée de poudre, du mont Lozère à Nîmes. Dénoncé pour sorcellerie par la jalousie d'un autre practicien, il est envoyé, chaînes aux pieds, à l'arsenal des galères à Marseille...".
Un autre auteur aura attiré notre attention: Pierre Draï, qui expliqua son projet à Hervé Monjoin autour de "la mémoire déverrouillée, histoire d'un enfant caché" (1943-1945). Dans la préface, Serge Klarsfeld écrit: "le récit de Pierre Draï est plus bouleversant encore que son auteur ne le pensait lui-même. Il retrace et exprime comme peu d'ouvrages y sont parvenus, les conséquences irréparables de la perte des parents et la difficulté pour un orphelin de la déportation de construire sa vie d'enfants dans l'immédiat après-guerre". C'est en 2007, en remplissant un dossier d'indemnisation prouvant qu'il avait été un enfant caché, qu'il prend conscience qu'il n'a jamais su comment il a pu survivre à la guerre alors qu'il avait perdu ses parents dès l'âge de trois ans. Il entame alors une patiente mais douloureuse enquête qui l'amènera à déverrouiller sa mémore. L'arrestation de sa mère et de trois de ses frères à Paris en août 1942, celle de son père en mars 1944... "Mon souhait est d'aller témoigner et rencontrer des scolaires. Cela devrait se faire à Sanary bientôt". Nous en reparlerons donc.

D. D., le 23 octobre 2011

Plus d'infos:

Autres photos:

Gérard Loridon et Patrick Mouton. Le café d'auteurs s'est déroulé samedi à la médiathèque, ici Hervé Monjoin interrogeant Roger-Pol Cottereau.
Gérard Loridon et Patrick Mouton.
Les plus : aimés commentés lus