Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > Pont sur La Reppe, et mise au point d'après élections...
Le 14. avril 2011 à 21h15

Sanary Conseil municipal Pont sur La Reppe, et mise au point d'après élections cantonales

Le conseil municipal de mercredi a démarré fort avec un échange entre Didier Tourancheau et Ferdinand Bernhard. Le maire est également revenu sur les élections cantonales et le soutien d'Hubert Falco.

Ferdinand Bernhard a ouvert le conseil municipal en évoquant la question du pont sur La Reppe.

Ferdinand Bernhard a ouvert le conseil municipal en évoquant la question du pont sur La Reppe.

Cela a démarré fort: "Au dernier conseil municipal, j'ai parlé de maison de retraite et du pont sur La Reppe. J'ai dit ce jour là qu'il y avait accord entre le maire de Six-Fours et Sanary. Certains ont ironisé au motif que dans l'élection cantonale le maire de Six-Fours soutenait un autre candidat". Référence à la tribune libre de Didier Tourancheau (sans étiquette) dans le "Mieux vivre" de mars où il a titré: "Le pont de la rivière "aïe". Et le maire de faire lecture d'une lettre de Jean-Sébastien Vialatte (UMP), parue également dans le "Mieux vivre" d'avril qui revient sur la tribune libre de Didier Tourancheau: "Outre ce titre quelque peu sarcastique, cet article m'apprend que le pont venait de prendre un coup de vieux. Monsieur Tourancheau a une vue bien parisienne des choses, si il était plus présent, il saurait que la décision de construire ces ponts est définitive, que le projet est validé par nos deux communes et que ni les prochaines élections, ni celles à venir n'auront d'influence sur la réalisation de ces ouvrages attendus de part et d'autre de la rivière...".
Didier Tourancheau a vite réagi: "Le député-maire doit confondre sarcastique et humoristique... Je suis étonné qu'un article aussi anodin est fait si grand bruit, preuve est fait qu'il était utile de soulever ce problème". Le maire a conclu avec le sourire "La messe est dite concernant le pont, vous devriez vous contenter simplement des faits Monsieur Tourancheau".

L'après-cantonale : des comptes à régler


Les soutiens à Ferdinand Bernhard (sans étiquette) d'Hubert Falco (UMP) et d'Horace Lanfranchi (UMP) auront fait grand bruit dans ces élections cantonales, le candidat Christian Kalac n'aura eu de cesse de dire que c'était lui seul qui était soutenu par les têtes de file de l'UMP, car il était le candidat officiel. Il a d'ailleurs déposé le 29 mars, une requête en annulation des résultats des élections du canton d'Ollioules. Lors du conseil, le maire a déclaré : "Certains ont cru bon de me traiter de menteur, de dire que c'était eux qui étaient soutenus. On en est même arrivé jusqu'à saisir le tribunal administratif en disant que j'avais menti!" Et le maire de faire lecture de deux lettres attestant du soutien personnel d'Hubert Falco et d'Horace Lanfranchi datées du 5 avril. Le maire de Toulon soulignant: "Il a toujours participé et travaillé à mes côtés dans la majorité départementale". Et Horace Lanfranchi d'écrire qu'il "a toujours fait partie du groupe de la majorité départementale. Cette photo a été réalisé à ma demande" (allusion à une photo des deux hommes mis sur les tracts de campagne de Ferdinand Bernhard). Et le maire d'en rajouter une couche citant tous les autres candidats des cantonales qui ne sont pas prêtés à ce jeu là : "Que ce soit Monique Mermoz, Michel Rouvier, Jean-Pierre Meyer, même Grégory Gennaro que je ne connais pas... Personne n'a de leçon d'intégrité à recevoir..." et concluant "la démocratie mérite mieux que ça". Il a aussi brièvement évoqué la "trahison" du candidat auteur du recours envers le maire de Bandol, "qu'il avait pourtant soutenu lors des élections". Ainsi, le maire a fait allusion à une manifestation de la jeunesse, qui le 4 avril s'est déroulée devant le centre culturel au moment où se tenait le conseil municipal.
A la fin du conseil le maire est revenu sur les élections cantonales, mais cette fois pour remercier ses électeurs "et plus particulièrement les Sanaryens qui ont voté de façon très nette en ma faveur. J'y vois une récompense pour le travail accompli".

D. D., le 14 avril 2011

Autres photos:

Au sujet de sa position, Didier Tourancheau n'a pas apprécié la réponse de Jean-Sébastien Vialatte, député maire de Six-Fours
Au sujet de sa position, Didier Tourancheau n'a pas apprécié la réponse de Jean-Sébastien Vialatte, député maire de Six-Fours