Liens Ignorer la navigationOuest Var > Actualité > Sanary > De nombreux dossiers ont été abordés
Le 16. avril 2010 à 05h18

Sanary Conseil municipal De nombreux dossiers ont été abordés

Outre le Casino, le conseil municipal de mercredi a adopté de nombreuses délibérations: Nouvelle tarification des parkings, soutien aux sinistrés d’Haïti…Une procédure en diffamation a aussi été lancée contre l’association « de défense des Sanaryens ».

Le conseil municipal s'est déroulé mercredi soir

Le conseil municipal s'est déroulé mercredi soir

Concernant les parkings, la satisfaction était de mise. Le parking Arnaldi a enregistré son 400.000 ème usager, et surtout le parc s’avère rentable. Présentée par Frédéric Carta, cette délibération visait à offrir à ce 400.000ème usager une carte d’accès non payante valable trois mois. Ferdinand Bernhard a évoqué la hausse de fréquentation de tous les parkings : ce sont près d’un million et demi de personnes qui les utilisent dans l’année. D’autres constructions sont envisagées, comme un parc de stationnement longue durée près du centre ville pour inciter les gens à rester plus longtemps en payant moins cher ainsi que deux autres parkings visant à faciliter le stationnement (aux Picotières et du côté de l’école maternelle de Portissol). Dans le cadre du renouvellement du matériel de gestion et de contrôle d’accès des parcs de l’Esplanade et des Picotières, Il a également été voté l’actualisation des tarifs des trois parcs de stationnement (Arnaldi, Picotières et Esplanade). Olivier Thomas critiquera cette hausse des tarifs alors que le maire rappellera que les tarifs n’avaient pas augmenté depuis le passage à l’euro. La première heure reste non payante, la seconde passera à 1,50€ et les heures suivantes coûteront 1€. Le forfait journalier s’élèvera à 9,5€. Toutes ces dispositions entreront en vigueur au plus tard au 1er juillet 2010, après que le nouveau matériel de gestion et de contrôle ait été mis en place.

La commune apporte une aide aux sinistrés d’Haïti


Une délibération concernant l’acquisition de matériel pour Haïti a été validée : la commune, en partenariat avec l’association HAMAP (Halte aux Mines AntiPersonnel) a souhaité agir en renforçant la sécurité alimentaire et en favorisant la réinsertion économique de la population par le petit maraîchage sur la commune des Abricots. Cette action s’étalera sur 24 mois, touchera 460 familles et permettra l’installation des parcelles de jardin familiaux, la formation de 10 jardiniers qui, à leur tour, pourront en former 30 autres. Le soutien de la ville se traduit par le financement de « kits » de jardinage à hauteur de 30.000€. Pour plus d'informations, voir: www.hamap.org

De nombreuses délibérations ont été votées


Il y a eu de nombreux sujets évoqués et, dans l’ensemble, les débats auront été relativement calmes, exceptés quelques sujets de discordes comme la Taxe d’Enlèvement des Ordures ménagères ou les tarifs d’accès au sentier sous-marin, qui affiche en dehors de toute polémique un fort taux de participation et de satisfaction. La délibération concernant les droits de place et de voirie ont vu Marc Figon partir lors de la délibération, suite à de précédents recours de l’opposition. Les élus ont approuvé les subventions aux associations ainsi que la dénomination de l’espace situé devant l'Ouvrage de la Pointe (Gros Cerveau): l’espace Guy Combescure. Il s’agit de rendre hommage à cet ancien conseiller municipal, et président fondateur du Comité Communal des Feux de Forêt de Sanary. Il y eut des sujets évoqués, sortant du cadre strict des délibérations. Ainsi, concernant l’élargissement du chemin de Bacchus, le maire en vint à souligner la nécessité pour les communes de toujours prévoir de possibles aménagements selon les lois en vigueur, comme les pistes cyclables. Un échange sous forme de boutade se fit entre Gérard Vernières (élu d’opposition) et Ferdinand Bernhard sur ce sujet, le maire encourageant ce dernier, féru de vélo, à ne pas emprunter des voies grandement fréquentées par les voitures, comme la route de Bandol : « nous ne voudrions pas vous perdre », dira-t-il. Le maire soulignait l’impossibilité sur certains espaces d’aménager des pistes cyclables.

Une procédure en diffamation contre l'AD Sanaryens


La séance s’est clôturée par le vote d’une procédure en diffamation visant l’association de Défense des Sanaryens, menée par Olivier Thomas et Régine Aguillon. L’objet visé était un article du mois de décembre 2009 de la revue « sanary avenir », relatif aux finances de la commune. « Cette publication contient des affirmations attentatoires à l’honneur et à la considération de la commune, par leur caractère mensonger…. ». Olivier Thomas et Régine Aguillon ne participèrent pas au vote, et s’étonnèrent de cette délibération dans la mesure où une assignation était déjà en cours. Didier Tourancheau ne souhaita pas participer au vote, tout en affichant sa distance par rapport à l’article et les personnes mises en cause. Le maire clôtura cette séance, en s’adressant à ce dernier : « les interventions de votre ex-colistier sont destinées à le valoriser. La ville mérite autre chose qu’une espèce d’obstruction permanente ».

D.D, le 16 avril 2010

Autres photos:

Il y avait du monde salle Marie Mauron
Il y avait du monde salle Marie Mauron