Liens Ignorer la navigationOuest Var > Actualité > Sanary > Les travaux tiennent le cap
Le 22. février 2018 à 17h06

Sanary Casino Les travaux tiennent le cap

Six mois après le début des travaux au 1261 Chemin Saint Roch, le futur Casino de Sanary commence à prendre forme. Yannick Gay, pilote responsable du chantier, fait un point sur son avancement.

Le 13 novembre dernier, Ferdinand Bernhard, aux cotés de Laëtitia Le Borgne et Stéphane Hourcastagnou de la Société d’Exploitation du Casino, et de l’architecte Hervé Chamarty, posait la première pierre de ce qui deviendra le nouveau Casino de jeux de Sanary-sur-Mer. Six mois se sont écoulés et le chantier a bien avancé. « Les travaux avancent vite et tout se déroule conformément au planning établi en début de chantier. Nous arrivons à un moment charnière. Le bâtiment est monté, le gros œuvre est quasiment fini. Le démontage de la grue est prévu début mars. Il sera suivi de la pose des premières fenêtres. Nous basculons dans la seconde phase des travaux, avec le début du plaquage, des menuiseries… », commente Yannick Gay, qui, en étroite collaboration avec l’architecte, coordonne une vingtaine d’entreprises et artisans intervenant sur le chantier.

Le bâti sera recouvert de pierres et bois afin de s’intégrer à son environnement, le toit végétalisé et les arbres replantés


En effet, sur le terrain encore vierge il y a quelque mois, on peut désormais apercevoir l’ossature en béton du bâtiment. Au sous-sol, qui accueillera le parking du Casino, les ouvriers travaillent sur le dallage du sol, le câblage réseau est terminé. Au dessus, la charpente est également achevée, on peut déjà observer l’agencement des futures salles : face à l’entrée, la salle de restaurant, sur la droite la salle de jeux, ouverte par de larges baies vitrées et tout au fond, une colossale salle de spectacle. Il faut encore un peu d’imagination mais le bâti est quasi fini. Sur le toit plat, les gardes corps ont été posés. Comme l’avait expliqué l’architecte lors de la pose de la première pierre, « Le bâtiment sera de faible hauteur, avec un toit végétalisé, les murs en pierre et les terrasses faites de bois ». Si les travaux continuent à avancer bon train, bientôt les façades de béton disparaîtront derrière un bardage de pierre et de bois. Pour ce qui est de l’agencement intérieur et extérieur, il faudra attendre cet été. Et l’ouverture est toujours prévue pour le 1er novembre. A suivre…

C.O, le 22 février 2018

voir notre article

Autres photos: