Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > Un projet ambitieux pour le cinéma ABC
Le 8. août 2013 à 10h18

Sanary Aménagement Un projet ambitieux pour le cinéma ABC

Depuis 2011, l'actuel propriétaire et gérant du cinéma ABC cherchait un nouveau lieu afin de disposer de plusieurs salles, et après plusieurs échanges avec le maire, il se pourrait que le cinéma déménage du côté de l'école maternelle de Portissol.

Bernard Viale du cinéma ABC.

Bernard Viale du cinéma ABC.

Bernard Viale n'est pas un novice et connaît bien son métier. Il a travaillé à la Seyne, au cinéma en plein air des Sablettes, et a pris les commandes du cinéma ABC en 1985. Il est parvenu à le faire vivre et à le développer, on se souvient dans les années 2000 du changement complet des sièges et des aménagements intérieurs. Avec près de 70.000 visiteurs annuels, le cinéma ABC fait partie des trois plus grandes salles mono-écran de France en terme de fréquentation. Preuve de la confiance des professionnels du secteur vis à vis du cinéma ABC: durant l'année les spectateurs peuvent visionner des films en avant première.
Mais depuis deux ans, Bernard Viale cherchait une solution pour développer son affaire: "je ne peux pas faire plus que ce que je fais actuellement, en terme de nombre de séances, d'accueil. J'en avais parlé au maire, et je ne cherchais plus à trouver un lieu dans la périphérie de Sanary, essentiellement pour une raison de coût". Le maire préférait lui que le cinéma demeure en centre ville. Après plusieurs discussions et hypothèses, il a lancé l'idée à Bernard Viale d'envisager son projet du côté de l'école maternelle de Portissol qui sera transférée fin 2013 vers l'îlot des Picotières: "ce site est pour nous idéal, car on est en centre ville, il y aurait certainement un parking, et je peux envisager de faire un cinéma de 5 salles". Son projet est déjà bien avancé, ce serait sur une surface de 2.000 m2, d'une capacité d'accueil avoisinnant les 700 places, avec une grande salle, des salles annexes, et tout serait de plain-pied: "pour nous c'est une possibilité de développement unique, on pourrait garder les films plus longtemps à l'affiche, proposer des films d'art et d'essai, développer les films en VO... On a déjà fait une étude de marché, et les conclusions sont des plus encourageantes". Même si bientôt Six-Fours verra naître son nouveau cinéma, et que le projet de la Seyne se concrétise, Bernard Viale ne craint pas ces "concurrents": "on a une clientèle très fidèle depuis des décennies, également nos vacanciers l'été et on a le potentiel pour attirer un nouveau public".

Le futur cinéma en projet


Le projet avance, le sujet a été évoqué dernièrement en conseil municipal, et Bernard Viale pourra le présenter en septembre à une commission départementale, puis selon leur conclusion en préfecture."On est sur le bon chemin, on communique beaucoup avec le maire et il faudra ensuite trouver un terrain d'entente pour que chacun d'entre nous s'y retrouve. En terme financier, ce sera certainement un bail emphytéotique (bail de très longue durée), mais c'est encore trop tôt pour en parler". Bien sûr Bernard Viale vendrait son cinéma pour financer en partie ce nouveau projet: "c'est un pari mais j'y crois beaucoup, et je veux que mon fils Kévin puisse en vivre car notre situation actuelle ne peut plus évoluer, on est trop limité, par exemple, on ne peut pas accueillir des réalisateurs ou acteurs, faute de scène. Avec ce nouveau cinéma on ouvrira les champs des possibles, rien que pour le hall d'accueil où les gens seraient dans des conditions optimum pour acheter leur ticket. On aurait tout ce qui se fait de mieux en terme de projection et de confort pour les spectateurs".
Mais il faudra de la patience, car si tout se passe bien, le nouveau cinéma ne verrait le jour qu'autour de 2017: "c'est à la fois loin et très proche, ce n'est finalement que dans trois,quatre ans sachant qu'il y aura au moins une année consacrée aux aménagements intérieurs, il faut savoir qu'il y aura pas moins de 15 corps de métiers qui interviendront". En tout cas Bernard Viale est à la fois soulagé et excité par cette perspective: "je resterais aux commandes et bien sûr en indépendant. Que les gens se rassurent, le maire ne me met pas dehors, comme j'ai pu l'entendre ici ou là, c'est important pour moi de le dire, car parfois on entend des choses assez déconcertantes". Le projet prend donc forme, même si pour l'instant rien n'est acté et définitif et si toutes les conditions sont remplies, Sanary pourrait avoir un nouveau cinéma avec cinq salles, à suivre....

D.D, le 08 août 2013

Plus d'infos:

Autres photos: