Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Ollioules > Plus de mille participants à la Fête départementale...
Le 19. mai 2014 à 11h19

Ollioules Sport Plus de mille participants à la Fête départementale de la randonnée pédestre

Organisée sur les crêtes du Croupatier dominant le site de Châteauvallon, la Fête départementale de la randonnée pédestre a connu dimanche un succès populaire sans précédent avec la participation de 1.028 marcheurs de tous âges.

Plus d’un millier de marcheurs de tous âges au départ de cette Fête départementale de la Randonnée Pédestre.

Plus d’un millier de marcheurs de tous âges au départ de cette Fête départementale de la Randonnée Pédestre.

Ils sont venus de tous les horizons du département. Marcheurs aguerris ou moins entraînés, membres de clubs ou individuels, ils se sont trouvés 1.028 à participer à la Fête départementale de la randonnée pédestre organisée sous l’égide de la Fédération Française de Randonnée Pédestre avec le concours du Conseil Général du Var ce dimanche sur les sentiers pentus et caillouteux du Croupatier, ce beau massif calcaire qui s’étend au-dessus de Châteauvallon.

Un balisage unanimement apprécié


C’est d’ailleurs sur le parvis du Centre National de Danse qu’a été donné le départ des différents circuits proposés et soigneusement balisés par les Excursionnistes Toulonnais (dont unanimement a été saluée une organisation sans faille) : 21 km et 1.200 mètres de dénivelé, 15 km et 700 mètres de dénivelé, 10 km et 450 mètres de dénivelé et 5 km et 200 mètres de dénivelé. Le tout avec un maximum de sécurité assurée par les Sapeurs Pompiers et un corps médical spécialement requis

Des circuits plus ou moins sportifs


Pour tous ceux qui avaient fait l’impasse sur le « petit » circuit des 5 km, il a fallu crapahuter, grimper, grimper encore et toujours, avoir l’impression qu’une crête s’effaçait devant l’autre…Mais quel bonheur de découvrir (pour la plupart des randonneurs c’était le cas) la Courtine, puis l’oppidum d’où la vue s’étend sur Ollioules, Six-Fours, Sanary, Bandol…Et puis, là, tout en haut, après une pente très, très raide, le Télégraphe de Chappe. Tous ceux qui y grimpaient donnaient l’impression, vus d’en bas, de véritables chenilles processionnaires.

Le bonheur au sommet


Le soleil, les cailloux, les rochers…Mais toujours et encore des balisages parfaits au milieu de cette garrigue pentue. Et puis le sommet à 500 mètres d’altitude. Un sommet mérité après tant d’efforts et de sueur sous un soleil de plomb que le calcaire s’amuse à réverbérer. Le bonheur absolu devant la vue sur la rade de Toulon, nimbée d’azur. Et puis la descente, pas forcément plus facile, semée d’embûches avant de retrouver le point de départ au milieu de gens heureux d’avoir participé à une bien belle fête, heureux d’avoir pu partager l’amour de la nature, l’amour de la randonnée et celui de l’amitié qui unit tous les marcheurs du monde.

A leur retour, ils ont été accueillis par un concert offert par Bruno et Louis et ont eu droit, comme au départ, à des boissons rafraîchissements et à des gâteaux. Bref, tout au long de la journée, on a veillé sur eux

F.K, le 19 mai 2014

Autres photos:

A leur retour, les randonneurs ont eu droit à un concert.