Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Ollioules > Patrick Ciocca, éducateur à l'USO Football, n'est plus
Le 10. décembre 2015 à 19h57

Ollioules Sport Patrick Ciocca, éducateur à l'USO Football, n'est plus

C'est avec beaucoup de tristesse que les associations sportives ont appris le décès après une longue maladie de Patrick Ciocca, joueur puis éducateur à l'US Ollioulaise Football. Ses obsèques se dérouleront ce vendredi, en début d'après-midi à Saint Laurent.

Patrick Ciocca (au centre de la photo) et son fils Sébastien (en maillot) bleu également éducateur à l'USO football.

Patrick Ciocca (au centre de la photo) et son fils Sébastien (en maillot) bleu également éducateur à l'USO football.

Le monde sportif ollioulais est en deuil. Et plus particulièrement celui du football : avec Patrick Ciocca, disparaît en effet l'un des éducateurs les plus estimés tant à l'USO Football que dans tout le district où il était unanimement apprécié pour ses compétences, sa discrétion et surtout son dévouement.

Plus de 30 ans de dévouement
au service du club


Patrick Ciocca décédé après une longue maladie qu'il avait affrontée avec courage a marqué de nombreuses générations de joueurs, puisqu il était présent au club depuis plus de 30 ans où il avait débuté comme joueur (comme défenseur) et largement contribué aux succès du club en Promotion Honneur et A.
 
Cette année encore, il s'occupait de la catégorie 8 et 9 ans, leur consacrant tout son temps avec sa gentillesse proverbiale. C'est dire combien est vive l'émotion de ce club fort de 250 licenciés qui compte également dans ses rangs son fils Sébastien (également éducateur) et son petit-fils (joueur).

Obsèques ce vendredi,
à 14 heures, à Saint Laurent


Toute l'équipe de l'USO a tenu à présenter ses chaleureuses condoléances à sa famille et à ses proches et à s'associer pleinement à leur douleur.
Les obsèques du regretté Patrick Ciocca auront lieu ce vendredi à 14 heures en l'église Saint Laurent à Ollioules, suivies de son inhumation à 15 heures au cimetière Saint Roch.

F.K, le 10 décembre 2015