Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > La Seyne sur Mer > Nathalie Bicais relance son association "Parce que...
Le 12. mars 2017 à 14h37

La Seyne Politique Nathalie Bicais relance son association "Parce que la Seyne"

La conseillère départementale et municipale entend débattre avec les habitants et les associations sur le terrain en organisant des réunions publiques et des visites d'entreprises.

Pourquoi cette association


L’association a été créée en 2013 avec dans ses statuts pour but de favoriser, développer et promouvoir un réseau social à la Seyne-sur-Mer, autour d’un projet de ville soutenu par Nathalie Bicais. Elle regroupe toutes celles et tous ceux parmi les concitoyens qui œuvrent pour une nouvelle offre politique et la promotion de la commune mais était un peu en sommeil ces derniers mois. L’élue souhaite donc profiter de cette période de forte actualité politique et en perspective des futures échéances municipales, pour avec son équipe relancer cette dynamique en organisant des réunions avec ses adhérents et ouvertes au public. Elles se tiendront tous les deux mois et dans des lieux différents chaque fois pour couvrir tout le territoire seynois. Avec pour mot d'ordre, par les seynois et pour les seynois, lors de ces rendez-vous elle abordera des thématiques comme l’économie, l’environnement, l’éducation, la culture et pour ce premier rendez-vous les infrastructures.

Les parkings


Première réunion aux sablettes après ses voeux en centre ville (voir notre article). La conseillère municipale se dit un peu triste du parking relais Tamaris en construction sur un site aussi prestigieux que l’ancien grand hôtel et casino. Elle s’étonne aussi que l’accès soit réservé aux possesseurs de tickets pour la navette et regrette que les riverains ne puissent pas en profiter. Autre sujet, le projet avorté de parking des Esplageolles qu’elle considère comme un "un no man’s land " qui aurait dû aider à la redynamisation du centre ville. Elle estime que la construction du Pôle emploi a déjà réduit considérablement l’espace et questionne sur le projet à venir pour cette parcelle. Elle évoque le besoin d’un cabotage entre le sud de la ville et le centre au lieu de voir les gens aller faire leurs courses en bateau à Toulon. Le cabotage, piste également pour soulager la circulation de la corniche, un autre des cheval de bataille de la conseillère départementale qui dans le futur passage de la gestion des voies municipales à TPM, souhaite une rénovation d’envergure et une réflexion sur les axes de connections et l’élargissement de certaines voies.

Un nouveau rond-point


Nathalie Bicais annonce la création d’un nouveau rond-point pour dissocier les flux dans le quartier de Brégaillon. Les travaux vont débuter en juin ou septembre au niveau du chemin Jean-Marie Fritz. Le site regroupe en effet de l’industrie, du transport et des sites de technologies de pointe qui sont un pôle important du dynamisme économique de la ville. L’objectif est de désaturer le rond-point du 8 mai et dissocier ces activités afin d’accueillir les employés et clients de ces entreprises dans les meilleures conditions.

F.Hochart, le 12 mars 2017

En parallèle de ces réunions, elle vient également de lancer sa chaîne Youtube pour parler directement aux habitants de la ville.

Autres photos: