Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Six Fours les Plages > "La fête de trop" à Six-Fours
Le 16. décembre 2018 à 09h23

Six Fours Musique "La fête de trop" à Six-Fours

Le concert d'Eddy de Pretto, point d'orgue de la très bonne saison de l'Espace Malraux Musiques actuelles et complet depuis trois mois, a ravi un public familial samedi soir.

photo V.Ducard

photo V.Ducard

« Mais moi, mais moi, je joue avec les filles... » Après la voix chaude de la future star Naë, compositrice nu soul et r’n’b accompagnée de ses deux musiciens K.O. au mpc et Plae Casi aux claviers, la dénonciation de la « virilité abusive » de Kid résonne dans la salle Malraux. Eddy de Pretto apparaît sur scène, tout de blanc vêtu comme pour accentuer sa pâleur et casquette vissée sur la tête. Seul avec son iphone et un batteur, il sautille sur la scène avec des mimiques de rap, mais les paroles ciselées de son album Cure, dont le tube "La fête de trop", évoquent la plus grande chanson française et un mélange des genres à la Stromae.

Le public est familial : des couples, la trentaine, avec leurs enfants, mais aussi des jeunes retraités. L'un d'eux explique : « Normalement, je n'aime pas la chanson française, mais ce personnage me fascine. » Et il n'est pas le seul. Celui qui avait menti sur son âge sur le plateau de Quotidien s'est fait connaître grâce à sa nomination aux Victoires de la musique. Depuis son prix au Printemps de Bourges en 2017 et le succès de Kid, il enchaîne les concerts. Celui de Six-Fours était complet depuis trois mois. « Nous avons eu la chance de le signer tôt», confie l'un des responsables de l'Espace Malraux.

Espace Malraux : Un bilan plus que positif


Si Edddy de Pretto était le point d'orgue de la programmation Musiques actuelles Automne, celle-ci a bien fonctionné au niveau fréquentation, avec en particulier Columbine le 6 décembre et le Pointu Festival Hors Saison #1 du 14 novembre, dédié aux amateurs de musiques transgressives et de défrichage sonore comme Kadavar et Monolord. L'Espace Malraux a accueilli 12000 spectateurs pour son Pointu Festival au Gaou cet été et 8000 en 2018: un bilan plus que positif. La saison 2019 promet déjà d'être aussi bonne que la précédente avec l'islandais Ólafur Arnalds le 16 mars et Miossec le 4 avril. A réserver tôt.

, le 16 décembre 2018