Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Sanary > Michel Pacha s'invite à la Médiathèque de Sanary-sur-mer.
Le 7. mai 2017 à 18h38

Sanary   Michel Pacha s'invite à la Médiathèque de Sanary-sur-mer.

Vendredi soir, la médiathèque faisait salle comble. Une table ronde était organisée autour du livre de Yves Stalloni : « L’homme des phares – la vie très riche et très romanesque de Michel Pacha ».

Le Hall d'entrée de la Médiathèque offre une exposition sur la vie de Michel Pacha et son oeuvre dans la commune.

Le Hall d'entrée de la Médiathèque offre une exposition sur la vie de Michel Pacha et son oeuvre dans la commune.

À 17H40, les premiers impatients se pressent dans l'établissement culturel. Pour l'occasion, le hall d'entrée est décoré par des clichés anciens de la commune, des portraits de Blaise Marius Michel, (plus connu sous le nom de Michel Pacha), un reportage audiovisuel, quelques plans et l'Atlas des phares et des balises de l'Empire Ottoman de 1830 à 1884. Les visiteurs vont d'un atelier à un autre, librement, en attendant l'arrivée des animateurs de la table ronde.

Des spécialistes dont les connaissances se croisent.


18H00, les portes de la salle Marie Mauron s'ouvrent. Autour de la table, les savants prennent place. D'abord, Yves Stalloni, professeur de Chaire supérieure (h), membre titulaire de l’Académie du Var et auteur d’une trentaine de livres dont le roman "L'homme des phares". Nathalie Bertrand, Maître de Conférence en Histoire de l’art dont la thèse de Doctorat portait sur Tamaris est également présente, ainsi que Gilbert Buti, professeur émérite des Universités, et auteur de très nombreuses publications dont les économies maritimes et les sociétés littorales en Méditerranée sont au cœur de ses recherches. Pour animer le débat, la médiathèque compte sur la présence de Mario Nahmias, journaliste à RCF Radio.

"Donner chair, reconstruire une vie".


Le journaliste commence par présenter l'ouvrage, véritable fil d'Ariane du débat : "Ce n'est pas une simple biographie ou un simple roman, c'est véritablement une Saga qu'on ne quitte pas jusqu'à la dernière page. L'Homme Michel Pacha, s'il n'est pas assez connu en son pays, est véritablement reconnu sur notre littoral, l'ouvrage ici présent lui donne chair." Yves Stalloni reprend : " Je souhaitais mélanger les faits authentiques à quelques narrations inventées. Je souhaitais créer un personnage littéraire, reconstituer une vie".

Un personnage que chacun a croisé plusieurs fois dans sa vie.


Au gré des anecdotes et au cours d'une heure de conversation, les différents représentants apportent leur part de savoir. L'auteur du roman mettra en avant l'Homme, ses sentiments imaginés et sa vie, Nathalie Bertrand, préférera parler du bâtisseur de rivage et mettra en avant l'évolution de l'image de la mer dans les mentalités au XIXe siècle. Gilbert Buti nous expliquera avoir croisé dans sa carrière les ouvrages maritimes de Michel Pacha plusieurs fois dans le courant de sa vie entre Orient et Occident dans l'espace du Levant.

L'écrivain s'efface devant la fiction.


La dernière partie de la rencontre suivie par une salle comble, s'attarde sur la condition de l'écrivain. Plusieurs questions viennent mettre en avant le travail de l'auteur et la manière dont la main qui écrit et qui pense s'efface devant un roman qui "s'auto-féconde" et une écriture qui se nourrit d'elle-même. "L'auteur d'un roman, de page en page, finit par arriver en des lieux qu'il n'aurait pas même imaginé au début de l'aventure".

, le 07 mai 2017

Plus d'infos:

Autres photos:

La salle Marie Mauron était comble. L'Atlas des phares et des balises de l'Empire Ottoman de 1830 à 1884. Un reportage audiovisuel fascinaient les premiers visiteurs. Les professionnels échangent avec le public.
La salle Marie Mauron était comble.