Skip Navigation LinksOuest Var > Actualité > Le Brusc > Santana le Magicien
Le 24. juillet 2013 à 19h58

Le Brusc Voix du Gaou Santana le Magicien

Après 40 ans de carrière et autant d’albums, Carlos Santana a fait son show au Gaou. Pour ce concert phare des Voix du Gaou 2013, le public était de tout âge avec, il est vrai, une tendance à dépasser la quarantaine.

Carlos Santana et le son unique de sa guitare

Carlos Santana et le son unique de sa guitare

Cette 4ème soirée des voix du Gaou est à marquer d’une pierre blanche. Encore une fois, tout s’est passé pour le mieux question organisation, et l’afflux supplémentaire dû à une grande affiche comme celle de Santana, a créé quelques bouchons bien maîtrisés par la police municipale. Mais c’est l’ambiance et le concert lui-même, qui ont marqué les esprits. Santana, c’était sans aucun doute, "Le" grand concert des Voix du Gaou 2013.

100 Millions de disques vendus et 100 millions de fans


Black Magic Woman, Oye Como va…ces morceaux vous les avez forcément entendus sans forcément connaître leur titre, ni leur interprète. Ces chansons ont baigné les années 70 et 80, celles qui ont suivi la génération mai 68 avec des concerts géants comme Woodstock. Carlos Santana a créé un style et un son unique. Son mélange de salsa, de rythmes d’Amérique du Sud et de rock, ont traversé les décennies pour arriver au Gaou un certain 23 juillet 2013. Avec une bande de musiciens hors pair, et le son lancinant et unique de la guitare de Carlos Santana, ils ont envahi les esprits des 7500 spectateurs venus écouter la légende.
Il y en avait de tout âge, même si les quadragénaires et quinquagénaires étaient majoritaires. A la question : « Comment avez-vous connu Santana ? », les jeunes interrogés, souvent accompagnés de leurs parents, avaient la même réponse : « Nos parents nous l’on fait découvrir et on a adoré ! ».
Que ce soient les titres du dernier album, sorti en 2012, ou ceux du mythique Abraxas, les chansons étaient toutes aussi rythmées et le public ne pouvait rester là sans bouger. Ça dansait, ça chantait, dans une grande fête populaire où les seules choses qui comptaient, étaient l’évasion et le plaisir.

Ce soir-là, l’ambiance était magique et le magicien c'était Carlos Santana !

PH, le 24 juillet 2013

Autres photos:

La mère et la fille pour une passion commune pour Santana